Age Hareide

5 infos à savoir sur le Danemark avant le match de l’équipe de France

Publié le , modifié le

C’est LA rencontre la plus attendue du groupe C. Pour leur troisième match de Coupe du monde, les Bleus affrontent ce mardi après-midi à 16 heures le Danemark. Un match aux enjeux importants puisque l'hexagone, déjà qualifié pour les huitièmes, joue la première place de son groupe. Et autant dire que si elle n’en prend pas la tête, un tableau corsé l’attend pour la suite de la compétition. Il ne lui suffit que d’un petit point ou d’un match nul face aux Danois pour s’assurer la première place.

1) Danemark-France, comme un air de déjà vu

Comme l'impression d'avoir déjà vécu ce moment... En 1998, le Danemark et la France s'étaient déjà rencontrés, au même moment de la Coupe du monde. A l'époque, ce duel était déjà un troisième match de Mondial et les Bleus avaient aussi besoin d’un nul. Et les similitudes entre les deux rencontres ne s’arrêtent pas là ! Espérons que le dénouement soit le même qu’il y a 20 ans… 

2) Danemark, 1908 : le pire moment de l’histoire des Bleus

C’était il y a plus d’un siècle lors du tournoi olympique organisé à Londres… Alors qu’ils ont fait le trajet en bateau dans la nuit, les tricolores doivent disputer une rencontre face aux Danois. C'est pour dire. Au bout de six minutes de jeu, le score est déjà de 3 à 0. Sur le terrain, les Bleus « semblent se découvrir », peut-on lire sur le rapport officiel des Jeux. Le match se terminera sur un… 17-0. Avec en définitif six joueurs qui ne porteront plus jamais le maillot de l’équipe de France. « Les Français ont grillé cigarette sur cigarette, du coup d’envoi au coup de sifflet final », a par ailleurs ajouté John Cameron, auteurd’un livre sur l’année 1908 dans le football. Ouf, nous voilà rassurés. Un sujet passionnant à déguster illico sur Francetvinfo !

3) Christian Eriksen : un attaquant hors-norme

Tout le monde le dit, il est l’atout principal de cette équipe. « Notre point fort ? Le collectif, l’état d’esprit et… Christian Eriksen », a même lancé l’ancien footballeur Thomas Kahlenberg. L’actuel sélectionneur du Danemark, Age Hareide, le dit aussi, « quand on regarde les joueurs qui jouent au milieu au Real Madrid ou à Barcelone, aucun de ceux-là n’est meilleur que Christian ». Et en plus d’être bon sur le terrain, le milieu offensif danois est positif et rassembleur : « Si on arrive en huitièmes de finale cette année, ce sera énorme. J’espère vraiment qu’on pourra jouer un match de plus. Tant qu’on progresse, c’est l’essentiel. Même si la France veut finir première, c’est entre nos mains. Nous espérons pouvoir nous qualifier ».

5 infos à savoir sur le Danemark avant le match de l’équipe de France

4) Un sélectionneur un poil provocateur

Des propos qui n’ont pas plu. Et pour cause. Il y a un mois, Age Hareide, le sélectionneur du Danemark, a été très critique à l’égard des Bleus. « Les grandes nations présentes à la Coupe du monde sont les meilleures. Mais pas la France. Je ne crois pas à cette équipe. Je veux bien être damné si on ne lui donne pas du fil à retordre », avait-il déclaré pour un quotidien danois. Des paroles polémiques sur lesquelles il avait fini par  revenir, en expliquant qu’elles avaient été prises « hors contexte ». Et il n’avait pas manqué d’être élogieux la fois d'après à l’égard des joueurs tricolores : « La France a tellement de joueurs talentueux, en défense, au milieu et en attaque. Il n’y a rien d’équivalent en Europe. Avec Pogba et Griezmann, elle possède deux joueurs éminents. Il n’y a qu’à regarder ses individualités pour voir que la France est très forte. Et elle a l’habitude des grands matches ». Ça tombe bien, elle est prête pour son prochain.

5) Les Danois, boussole favorite des Bleus

C’est la troisième fois que les deux nations sont dans la même poule en Coupe du monde… 1998, 2002 et 2018. A croire que les deux nations s’attirent. En tout cas, dès qu’elles se rencontrent, la compétition prend une tournure radicalement différente pour les Bleus. A chaque fois que les joueurs tricolores ont perdu face aux Danois, les Français ont vécu de véritables catastrophes, comme en 1992 ou en 2000. Mais dès lors que les tricolores ont battu les Danois, ils ont toujours été jusqu’au bout (1984, 1998 et 2000) !  

Chloé Joudrier

Coupe du Monde de Football