L'équipe de France féminine de foot
L'équipe de France a fait la différence en première mi-temps | Andre Ringuette / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Mondial 2015 : Les Bleues expédient le Mexique et filent en 8e

Publié le , modifié le

Surprises par la Colombie quatre jours plus tôt, les Bleues se sont rattrapées ce mercredi à Ottawa en corrigeant le Mexique (5-0), lors de la troisième et dernière journée des phases de poules de la Coupe du monde. Un succès décroché dans le premier quart d'heure de jeu, à l'issue duquel les Françaises avaient déjà trois buts d'avance. Les joueuses de Philippe Bergeroo chipent la première place du groupe F à l'Angleterre et valident leur billet pour les huitièmes de finale face à la Corée du Sud dimanche.

La claque subie face à la Colombie (0-2) n’a visiblement pas laissé de traces. Ou plutôt, si : elle a réveillé un groupe peut-être un peu trop sûr de lui, pas assez incisif en tout cas, le forçant à donner sa pleine mesure ce mercredi face au Mexique. Et le résultat est éloquent. Après moins d’une minute de jeu, les Bleues menaient déjà au score. Un quart d’heure plus tard, l’écart était de trois buts. A la mi-temps, 4-0, c’était plié. Il ne manquait plus qu’une merveille de frappe d’Amandine Henry pour boucler une véritable démonstration de force collective, physique et technique. Avec la manière, beaucoup d’envie et de réalisme, l’équipe de France se qualifie pour les 8e de finale. Plus de peur que de mal.

"On pouvait rentrer à la maison"

"Les filles étaient très motivées", se félicite Philippe Bergeroo, qui avait décidé d'opéré quatre changements par rapport au onze qui avait débuté quatre jours plus tôt (Thiney, Bussaglia, Dali et Nécib remplacées par Delie, Henry, Thomis et Majri). Ces ajustements ont mis 34 secondes à porter leurs fruits, Marie-Laure Delie coupant un centre d'Elodie Thomis pour ouvrir le score alors que les Mexicaines n'avaient même pas touché le ballon - il s'agit là du deuxième but le plus rapide de l'histoire de la Coupe du monde. Le reste? Un match à sens unique qui a vu les Françaises doubler la mise grâce à un but contre son camp de Ruiz -sous la pression de Wendie Renard- puis faire le break à la 13e, Eugénie Le Sommer concluant le premier superbe mouvement collectif des Tricolores dans ce Mondial. Celle qui avait mis le but de la victoire face à l'Angleterre doublait la marque à la 36e, permettant aux siennes de rentrer aux vestiaires avec la victoire déjà acquise. Le bijou d'Amandine Henry à la 80e, une frappe de 25m dans la lucarne, ne faisait que récompenser son match remarquable. 

"Il ne fallait pas faire de faute car on pouvait rentrer à la maison aujourd’hui, relativisait Bergeroo à l'issue de la rencontre. Le premier objectif est atteint. Ce soir, on est très heureux". A la faveur d'un goal average favorable (+4), les Bleues prennent la première place du groupe F devant l'Angleterre, qui a battu dans le même temps la Colombie (2-1). Gaëtane Thiney, qui voulait "se remobiliser pour exploser le Mexique", a été entendue. Il faudra désormais maintenir le cap lors des phases finales, où le moindre faux pas sera fatal. En huitièmes de finale, l'équipe de France affrontera samedi l'Espagne, la Corée du Sud ou le Costa Rica. 

Tableau des huitièmes de finale

Samedi 20 juin
22h00 : Allemagne-Suède à Ottawa
   
Dimanche 21 juin
01h30 : Chine-Cameroun à Edmonton
19h00 : Brésil-Australie à Moncton
22h00 : France-Corée du Sud à Montréal
   
Lundi 22 juin
01h30 : Canada-Suisse à Vancouver
23h00 : Norvège-Angleterre à Ottawa
00h00 : Etats-Unis - Colombie à Edmonton
   
Mardi 24 juin
04H00 : Japon - Pays-Bas à Vancouver

Coupe du Monde de Football Féminin