Abily
Camille Abily et les françaises ne devront pas répéter les mêmes erreurs que face la Colombie | FRANCK FIFE / AFP

Les Bleues en quête de revanche

Publié le , modifié le

Fébriles défensivement et inefficaces devant le but adverse, les Bleues ont déjoué samedi dernier face à la Colombie. Les joueuses de Philippe Bergeroo joueront leur qualification pour les huitièmes de finale face au Mexique ce soir (22h00), avec un fort esprit de revanche.

"Il faut se remobiliser pour exploser le Mexique." Les déclarations de Gaëtane Thiney après la défaite face à la Colombie montre toute la détermination des françaises pour oublier ce revers inattendu face à la 28e nation mondiale (2-0). Un match qui a montré une certaine fragilité chez ces Bleues, pourtant annoncées parmi les favorites du tournoi. "Quand on a pris le premier but, l'équipe a baissé de rythme" analyse le sélectionneur Philippe Bergeroo. Une réaction "incompréhensible" pour la latérale gauche Laure Boulleau, "comme si prendre un but, c'est quelque chose qui ne pouvait pas nous arriver" poursuit la joueuse du PSG. Les Bleues avaient pourtant conscience que les Sud-Américaines n'auraient pas d'autre plan de jeu que de défendre et contrer. Et cela risque d'être la même chose face au Mexique. "Ça va être pareil. Elles ont vu comment la Colombie nous a battues. Donc si je me mets à la place de leur coach, je fais la même chose", confirme la milieu Camille Abily.

"Il faut qu'on se lâche"

La victoire en match d'ouverture face à l'Angleterre (1-0) n'avait déjà pas révélé une grande maîtrise de la part des françaises. La défaite face à la Colombie n'a fait qu'accentuer ces doutes. Désormais, l'Equipe de France veut imposer son jeu et son style, et être à la hauteur de son statut international. Et cela passe obligatoirement par une victoire face au Mexique. "Maintenant, on n'a pas d'autre alternative que de gagner. Il faut mettre la pression sur cette équipe, jouer notre jeu." affirme Philippe Bergeroo. Jouer leur jeu et être plus présentes dans les duels, c'est ce qui a cruellement manqué aux Bleues face à la Colombie. "Il faut plus de hargne, être plus déterminées, être des vraies tueuses" assure la Lyonnaise Amel Majri. Même son de cloche chez sa coéquipière Laure Boulleau. "Maintenant il faut y aller, mettre des tâcles, des coups d'épaule. Il faut qu'on se lâche".

Comme un 16e de finale

Cette défaite face à la Colombie n'a pas affecté les ambitions des Bleues pour autant. Elles le savent, une victoire face au Mexique les qualifierait directement pour les huitièmes de finale. Face à une équipe mexicaine qui n'a pas remporté un seul match de Coupe du Monde en trois participations, les Bleues aborderont ce match "comme un 16e de finale", afin de ne pas répéter les mêmes erreurs que face à la Colombie. Avec détermination et revanche, comme l'assure Camille Abily. "Je ne me vois pas rentrer à la maison mercredi. Mais pour ça, il faut aller à la guerre." 

Coupe du Monde de Football Féminin