Philippe Bergeroo
Le sélectionneur de l'équipe de France féminine, Philippe Bergeroo | AFP - FRANCOIS LAPLANTE

Bergeroo : "pas changer de style parce que c'est l'Allemagne"

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de l'équipe de France féminine Philippe Bergeroo a assuré jeudi que les Bleues n'allaient "pas changer de style parce qu'on joue l'Allemagne", avant le quart de finale de la Coupe du monde entre les deux équipes vendredi à Montréal .

On dirait que ni vous ni l'Allemagne ne souhaitez passer pour les favoris...
Philippe Bergeroo
: "On joue une équipe qui est première au classement Fifa. Donc nous, on  est les outsiders. Mais on a énormément d'ambition. Après, chacun protège ses  intérêts. On fait preuve d'humilité, on n'a pas gagné grand-chose et on joue  contre une équipe qui a gagné beaucoup de titres".

Craignez-vous que l'Allemagne, très physique, bloque votre jeu collectif?
P. B.
: "Ca va être leur stratégie. On a une manière de jouer bien à nous, on va  se reposer sur ce qu'on sait faire. On ne va pas changer notre style parce  qu'on joue l'Allemagne. L'Allemagne va mettre d'entrée une grosse pression  physique. On a d'autres arguments, d'autres qualités. Mais sur 20 minutes il  faudra être très présentes dans les duels. Elles doivent être prêtes pour le  combat physique, être très concentrées sur les détails et jouer vraiment leur  jeu pour n'avoir aucun regret".

En quoi votre expérience des Coupes du Monde 1986 et 1998 peut-elle  servir à vous joueuses?
P. B.
: "Il y a mon expérience de 1984 et 1986, oui. Mais je n'ai pas joué  beaucoup de matches, aucun même. Donc j'ai surtout une expérience des  remplaçants (rires). Plus sérieusement, c'est vrai que j'ai fait un peu le tour  du foot masculin, maintenant je suis avec l'équipe de France féminine. Je dois  amener de la sérénité et de la confiance".

AFP

Coupe du Monde de Football Féminin