L'équipe Orica-GreenEDGE
L'équipe Orica-GreenEDGE | JEFF PACHOUD / AFP

Coup double pour Orica-GreenEDGE et Gerrans

Publié le , modifié le

Orica-GreenEDGE a remporté le contre-la-montre par équipes comptant pour la quatrième étape du Tour de France 2013. La formation australienne a littéralement avalé les 25 kilomètres courus dans la ville de Nice, le long de la promenade des Anglais, en 25'56. Un temps-canon surpassant de moins d’une seconde celui d’Omega Pharma-Quick Step (25’57), qui a longtemps cru sa victoire acquise, et de trois secondes celui des britanniques de Sky (25'59). Le Belge Jan Bakelants (RadioShack), en jaune depuis sa victoire à Ajaccio, lègue donc sa tunique de leader à Simon Gerrans, vainqueur d’étape hier.

Bleu, comme l’eau de la Baie des Anges. Jaune, comme le soleil niçois. Bleu et jaune, comme le TGV australien qui a déboulé mardi après-midi sur la Promenade des Anglais. Déjà couronnée hier grâce au sprint victorieux de Simon Gerrans à Calvi, l'équipe s’est offert un doublé en passant la ligne d’arrivée niçoise avec moins d’une seconde d’avance sur ses rivaux belges d'Omega Pharma-Quick Step. Quant à Gerrans, aux anges, il en profite pour enfiler la tunique de leader du Tour avec trois étapes taillées pour les sprinteurs à venir. Une situation pour le moins confortable avant les Pyrénées…

"C'est vraiment une victoire d'équipe", a déclaré le nouveau maillot jaune. "Comme dans  l'étape précédente. Mais aujourd'hui, c'était sous une autre forme. Nous sommes une bande de copains, nous nous connaissons depuis longtemps. Chacun s'est donné à 100%. On ne s'y attendait pas. L'idée, c'était que  les plus longs relais soient pris par les plus forts d'entre nous, Brett Lancaster, Cameron Meyer, Stuart O'Grady et Svein Tuft. Le maillot jaune ? Il y a tellement peu de coureurs qui ont eu cet honneur. On va essayer de le défendre."

Omega Pharma et Sky à moins de 3 secondes

Longtemps en tête du contre-la-montre avec ses coéquipiers d'Omega-Pharma, Sylvain Chavanel (5e au général) doit s’en vouloir. Parti à l’attaque lors des deux dernières étapes, le baroudeur français n’avait pas réussi à s’illustrer en individuel. Alors il a décidé de frapper un grand coup avec ses coéquipiers, réalisant dès le début de l’après-midi (deuxième départ) un excellent temps (25’57) grâce à une vitesse moyenne record (57,8 km/h). Derrière, voyant les équipes Garmin-Sharp et RadioShack échouer à boucler les 25 kilomètres plus rapidement, il a - comme tout le monde - commencé à imaginer son coéquipier Michal Kwiatkowski en jaune. 

Un espoir qui n'a fait qu'augmenter lorsque les Sky du Britannique Chris Froome, favori de cette 100e édition, ont pris la troisième place. Auteur d’un parcours retour canon, la formation échoue à deux secondes seulement d’Omega-Pharma (57'59), et peut même se mordre les doigts de n’avoir pas su faire la différence dans les derniers hectomètres, puisqu’une victoire aurait permis au Norvégien Edvald Boasson Hagen d’enfiler le maillot de leader.

Mais Orica-GreenEDGE, encore sous l'euphorie de sa victoire d'étape la veille, a éteint les ambitions de ses concurrents pour 75 centièmes de seconde seulement. 

FDJ.fr limite les dégâts, Europcar craque

Autres regrets, ceux de l'équipe Saxo-Tinkoff d’Alberto Contador. A une seconde seulement au temps intermédiaire, l’Espagnol et ses compères ont réalisé un formidable chrono final en échouant à neuf secondes d'Orica Green-EDGE. L’autre favori du Tour perd donc six secondes sur son principal rival Chris Froome. "C’est bien pour la course que nous soyons si proches au général. C’était une très bonne étape, je me sentais bien", a expliqué Contador.

Quelques instants plus tôt, les coureurs de la FDJ.fr réalisaient la bonne surprise tricolore du jour. Auteurs d’un temps correct, les hommes de Marc Madiot et leur leader Thibaut Pinot, qui "redoutait cet exercice", "limite les dégâts" à 42 secondes des vainqueurs du jour. "Il y avait beaucoup de stress au départ. C’était sûr qu’on allait perdre du temps, mais passer en dessous de la minute, c’est bien", s’est félicité Pinot.

Tout autre son de cloche du côté d’Europcar, qui s’est effondré à 1’13 des australiens. Thomas Voeckler n’a pas tenu le coup dans les derniers mètres, laissant Pierre Rolland finir le un long sprint décevant. Les hommes de Jean-René Bernaudeau ont fait moins bien que ceux de l'équipe AG2R, à 1’04 des vainqueurs du jour, mais mieux que les coureurs de Cofidis qui confirment leur mauvais début de Tour.

Froome heureux de ne pas être en jaune

"C'est une bonne chose de ne pas avoir pris le maillot jaune", a estimé Chris Froome à l'issue du contre-la-montre. "Il n'y a pas de frustration. Si on l'avait pris, ça aurait été pour quelques secondes et on aurait dû rouler devant pendant les jours à venir et faire de gros efforts pour défendre seulement quelques secondes. C'est une bonne chose".

Vidéo : L'arrivée de l'équipe Orica-GreenEDGE

Voir la vidéo-->Voir la video

Vidéo: la joie des vainqueurs et la réaction de Gerrans

Voir la vidéo SGV Sport

Classement de la 4e étape du Tour de France

1. Orica les 25,0 km en 25:56.
(moyenne: 57,8 km/h)
2. Omega Pharma à 0:01.
3. Sky 0:03.
4. Saxo Bank 0:09.
5. Lotto 0:17.
6. Garmin 0:17.
7. Movistar 0:19.
8. Lampre 0:25.
9. BMC 0:26.
10. Katusha 0:28.
11. RadioShack 0:29.
12. Vacansoleil 0:33.
13. Cannondale 0:34.
14. Belkin 0:37.
15. FDJ.fr 0:42.
16. Astana 0:56.
17. AG2R La Mondiale 1:04.
18. Sojasun 1:10.
19. Europcar 1:13.
20. Cofidis 1:20.
21. Euskaltel 1:24.
22. Argos 1:47.

Classement général du Tour de France après la 4e étape:   

1. Simon Gerrans (AUS/ORI) 12h47:24.
2. Daryl Impey (RSA/ORI) à 0:00.
3. Michael Albasini (SUI/ORI) 0:00.
4. Michal Kwiatkowski (POL/OPQ) 0:01.
5. Sylvain Chavanel (FRA/OPQ) 0:01.
6. Edvald Boasson Hagen (NOR/SKY) 0:03.
7. Chris Froome (GBR/SKY) 0:03.
8. Richie Porte (AUS/SKY) 0:03.
9. Nicolas Roche (EIR/SAX) 0:09.
10. Roman Kreuziger (CZE/SAX) 0:09.
11. Michael Rogers (AUS/SAX) 0:09.
12. Alberto Contador (ESP/SAX) 0:09.
13. David Millar (GBR/GRM) 0:17.
14. Jürgen Van den Broeck (BEL/LTB) 0:17.
15. Adam Hansen (AUS/LTB) 0:17.
16. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 0:17.
17. Christian Vande Velde (USA/GRM) 0:17.
18. Andrew Talansky (USA/GRM) 0:17.
19. Daniel Martin (EIR/GRM) 0:17.
20. Tom Danielson (USA/GRM) 0:17.
...