Coronavirus : Quatre fédérations sportives sur cinq sont en difficulté économique selon le CNOSF

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Comité national olympique et sportif français.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quatre fédérations sportives françaises sur cinq ont des difficultés financières, a annoncé mercredi le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), préoccupé par l'impact sanitaire si l'activité sportive baisse chez les jeunes.

La pandémie de Covid-19 touche de plein fouet les fédérations sportives tricolores. Ce mercredi, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a expliqué que quatre sur cinq étaient en difficulté financière. "On est tous mobilisés pour que la pratique dans les clubs offre un maximum de garanties" par rapport au Covid-19, a lancé Denis Masseglia, président du CNOSF, au cours d'une conférence de presse.

Il a précisé que sur l'ensemble des fédérations sportives françaises, 20% d'entre elles "disent ne pas trop avoir pas été trop impactées", mais "80% oui". Mais il n'a pas détaillé lesquelles étaient les plus touchées et a par ailleurs indiqué que 300 000 euros d'aides directes leur étaient destinés de la part du CNOSF.

"Aujourd'hui les jeunes ne font pas assez de sport, on va au-devant d'une catastrophe sanitaire qui va se rajouter"

"Aujourd'hui, les jeunes ne font pas assez de sport, on va au-devant d'une catastrophe sanitaire qui va se rajouter, et va être autre chose que la catastrophe du Covid dans laquelle on est actuellement", a-t-il aussi mis en garde. Nombre de médecins alertent sur la sédentarité notamment des enfants et des adolescents. "Les jeunes d'aujourd'hui font un 1 000 mètres 30 secondes à une minute moins vite que ceux d'il y a 50 ans", a-t-il rappelé.

Pour favoriser la reprise du sport, le CNOSF a lancé cet été le site internet "mon club près de chez moi" et mise aussi sur l'opération "carte passerelle" qui permet à des élèves de CM1 et de CM2 de tester gratuitement des sports pendant plusieurs semaines. La possibilité de faire des dons défiscalisés aux clubs, pour les soutenir en raison de la crise, a jusqu'ici totalisé 770 000 euros.

Denis Masseglia a aussi indiqué qu'avait été évoquée samedi avec le Premier ministre Jean Castex l'idée d'une "allocation sportive" pour encourager les adhésions aux clubs. La France compte 151 000 clubs de sport affiliés à des fédérations.

AFP