Coronavirus : Confiné, il réalise un marathon... sur son balcon !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
marathon sur balcon
Elisha Nochomovitz a réalisé ce marathon en 6h48 et a effectué plus de 6000 allers-retours sur son balcon |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que certains continuent de faire leur jogging dans la rue pendant le confinement, Elisha Nochomovitz a trouvé la solution pour faire du sport à domicile. Ce sportif de 32 ans a tenté le pari fou de courir un marathon entier sur son balcon pour respecter les consignes du gouvernement. Un challenge réussi pour celui qui veut soutenir de manière symbolique le corps médical français, en pleine crise sanitaire.

Elisha Nochomovitz avait besoin de passer le temps, confiné dans son appartement. Certains se tournent vers les jeux vidéos ou encore les livres, lui s'est donc lancé dans un marathon, en faisant des aller-retours sur son balcon. Ce responsable de salles à Balma, dans la banlieue toulousaine, nous explique les raisons de ce défi : "J'ai voulu respecter les consignes du gouvernement. Je voulais aussi soutenir le corps médical qui fait un travail formidable." 

L'idée d'un tel défi lui est venue naturellement. "C'était un choix naturel pour moi. Je ne voulais pas sortir pour montrer aux gens qu'on peut faire du sport en restant chez soi. Mon balcon fait 7 mètres de long, je me suis dit que c'était jouable", confie le trentenaire qui a déjà 36 marathons à son actif. 

Tenir pendant un peu moins de 7 heures (il l'a effectué en 6h48 précisément, NDLR) n'est pas à la portée de tout le monde. Comment ne pas craquer pendant tout ce temps ? "Je suis un habitué des courses d'endurance. Je mets ma musique et me déconnecte du monde pendant toutes ces heures. Grâce à ma montre connectée, je suivais en direct ma communauté sur Instagram qui m'envoyait plein de messages de soutien. Et heureusement j'avais ma femme qui s'occupait de mon ravitaillement", détaille Elisha Nochomovitz. 

Un deuxième marathon sur balcon en perspective ? 

"J'ai eu plein de bons retours, notamment du personnel hospitalier qui me remerciait. Je voulais leur donner des sourires en cette période compliquée. L'important c'est surtout de rester chez soi. Grâce à mon défi, j'ai pu montrer que le sport à domicile, c'est possible", assure le sportif de 32 ans. 

Il envisage de retenter l'expérience prochainement pour continuer à soutenir la cause médicale.

Antoine Limoge