Coronavirus - Pas de rassemblements sportifs jusqu'au 31 août, la Bundesliga à huis clos ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Borussia-Park
La Bundesliga sous la menace d'une fin de saison à huis clos ? | INA FASSBENDER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les rassemblements sportifs resteront interdits en Allemagne jusqu'au 31 août en raison de la pandémie de Covid-19, ont annoncé les autorités du pays mercredi, qui n'ont cependant pas exclu la possibilité de disputer les matches de Bundesliga à huis clos.

"Les grands événements (dont ceux liés au sport), qui jouent un rôle important dans la propagation du virus, resteront interdits jusqu'au 31 août", a indiqué la chancelière Angela Merkel à l'issue d'une réunion avec les dirigeants des 16 Etats régionaux. Une décision lourde de conséquences et qui signifie que les supporters ne seront pas autorisés à se rendre dans les stades avant septembre au moins.

à voir aussi Allemagne : Les stades pourraient rester vides pendant plus d'un an selon des experts Allemagne : Les stades pourraient rester vides pendant plus d'un an selon des experts

"La Bundesliga n'était pas un sujet de discussion aujourd'hui"

Le chef du gouvernement de la Bavière Markus Söder a toutefois insisté sur le fait que les matches à huis clos restaient toujours une option. "La Bundesliga n'était pas un sujet de discussion aujourd'hui. La Ligue elle-même travaille sur les conditions de sécurité et il faudra certainement en parler bientôt, si et sous quelle forme les matches à huis clos seront possibles", a déclaré Söder. La Ligue allemande de football (DFL) doit réunir le 23 avril son assemblée générale virtuelle pour décider d'une date et des conditions d'une éventuelle reprise des compétitions à huis clos. La Bundesliga est actuellement suspendue jusqu'au 30 avril, bien que la plupart des équipes de haut niveau aient repris l'entraînement en petits groupes la semaine dernière.

La Ligue doit notamment se pencher sur les protocoles qui permettront d'accueillir dans les stades tout le personnel nécessaire à la bonne tenue d'un match (opérateurs télé, secouristes, sécurité, équipes, officiels et journalistes) tout en respectant les consignes sanitaires. L'objectif annoncé de la reprise est de récupérer au moins les droits télés dus pour les 9 dernières journées, évitant ainsi une catastrophe économique qui mettrait de nombreux clubs à genoux.

AFP