Arnaud Clément
Le Français Arnaud Clément | AFP - GETTY IMAGES

Cornet, Mathieu, Clément de retour

Publié le , modifié le

A 34 ans, Arnaud Clément, actuel 139e mondial, revient sur le devant de la scène pour son 15e et dernier Roland-Garros. De retour après plus d'un an d'absence en raison d'une blessure au genou, Paul-Henri Mathieu revient aussi en scène, tout comme Alizé Cornet, finaliste à Strasbourg.

Ils avaient disparu de la circulation. Ou plutôt disparu des grandes artères du circuit. Arnaud Clément, Paul-Henri Mathieu et Alizé Cornet n'ont pas le même parcours. Mais à Roland-Garros, cette année, c'est une petite résurrection. Tous trois font leur entrée dans le tournoi aujourd'hui, avec l'espoir de ne pas refermer leur sac dès ce soir.

Rejeté au-delà de la 100e place mondiale depuis un moment, Arnaud Clément n'a plus son rang passé. Obligé de passer par les qualifications et par les tournois Challengeurs, il n'a disputé que trois matches sur le circuit principal cette année. A 34 ans, il va participer à son 15e Roland-Garros. Ce sera aussi son dernier. Guerrier exemplaire durant toute sa carrière, l'ancien 10e mondial a été programmé sur le court N.1, où la proximité avec le public devrait lui apporter le supplément de "gnac" qu'il aime chercher. Face à lui, Bogomolov Jr, 46e mondial, qui dispute son deuxième Roland-Garros consécutif sans avoir encore connu le 2e tour. Les deux hommes se sont déjà croisés à deux reprises par le passé, pour deux victoires (en trois sets) du Russe. Dans la chaleur parisienne, l'expérience de la "Clé" et son envie de profiter encore un peu plus du tournoi, pourraient lui permettre de passer. Et retarder un peu plus l'échéance, avant peut-être de prendre le capitanat de l'équipe de France en Coupe Davis.

PHM pour profiter

L'équipe de France, cela fait bien longtemps que Paul-Henri Mathieu ne l'a plus connue. Depuis 2008 exactement, et ce quart de finale mémorable ici-même contre les Etats-Unis. Un temps, il a même imaginé ne plus pouvoir simplement jouer. Une blessure au genou, une opération, et 18 mois loin des courts, son quotidien était fait de soins, et d'attente. Et au début de l'année 2012, il a repris le chemin des tournois. Sur le circuit principal comme sur les Challengeurs. Quelques victoires, mais la principale est d'être là, sur les courts de la Porte-d'Auteuil, où il affrontera pour le 1er tour Bjorn Phau (84e mondial). Un sacré retour dans le passé, puisque les deux hommes s'étaient joués ici, à ce même stade, en 2006, pour une victoire de l'Alsacien en trois sets. De retour dans un stade où il avait été l'un des premiers à concurrencer Rafael Nadal en puissance, "PHM" veut profiter et retrouver définitivement le sourire.

Cornet retrouve le fil

Le sourire, Alizé Cornet l'a retrouvé à Strasbourg la semaine dernière. Cela faisait quatre ans qu'elle n'avait plus atteint une finale d'un tournoi. Perdue dans les méandres du doute, de l'absence de bonnes sensations, elle promenait son désarroi sur les terrains. Mais en Alsace, celle qui était encore 83e mondiale, s'est offert Medina Garrigues (31e mondiale), Parmentier (66e mondiale) avant de chuter en finale sur Francesca Schiavone (14e mondiale), 6-4, 6-4. Et faire douter l'ancienne tenante du titre à Roland-Garros (2010) et finaliste sortante, lui a même laissé des regrets. Une preuve que l'ancienne 11e mondiale a peu à peu renoué avec le fil de son tennis. Remontée au 66e rang mondial, elle va défier Jie Zheng, tête de série N.31. Une fille qu'elle a battue une fois lors de leurs trois duels.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze