Coppel 2011
Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) | www.jeromecoppel.com

Coppel roule pour Annecy

Publié le , modifié le

Originaire d’Annemasse en Haute-Savoie, Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) aura une oreille du côté de Durban en Afrique du Sud où sera révélée l’hôte des JO d’hiver 2018.

Reconverti sur le tard au cyclisme après quelque années en ski-études, le leader de l’équipe de Stéphane Heulot est plus que sensibilisé à la neige et aux sports d’hiver. « J’ai fait ski-études, j’ai passé dix ans dans ce sport, j’y ai tous mes amis et ma copine y est aussi. Je suis encore bien ancré dans ce milieu. En plus, je suis très pote avec les fondeurs comme Jean-Marc Gaillard et Maurice Magnificat et les frères Fourcade en biathlon. »

Selon lui, Annecy a tous les atouts pour remporter la victoire devant Munich et Pyongyang. « C’est un site magnifique, explique-t-il. C’est notre capitale à nous avec la montagne, le lac. J’espère qu’Annecy sera choisi. Ce serait super pour notre département et pour toute la France. » Soutien à la candidature française même s’il n’a pas pu participer aux manifestations, Coppel veut y croire. « J’en rêve forcément. On nous annonçait 3e au début. Maintenant je crois qu’on a doublé les Allemands. Je pense que la Corée du Sud reste favorite mais tout est encore possible. On ne sait pas tout et il y aura peut-être une bonne surprise. »

L’annonce ayant lieu pendant la 5e étape du Tour entre Carhaix et le Cap Fréhel, Jérôme Coppel aura une pensée à Durban. Il espère que la bonne nouvelle circulera dans le peloton. « Je vais tout faire pour savoir même si c’est compliqué sur un vélo. On n’a pas les moyens de savoir. Mais si j’ai une occasion de le savoir pendant l’étape, je serai content. Sinon, ce sera à l’arrivée. »