Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga au service | AFP - PATRICK KOVARIK

Côté technique: Le service de Tsonga

Publié le , modifié le

Durant toute la quinzaine de Roland-Garros, Patrice Dominguez, consultant France Télévisions et ancien N.1 français, décortique les différentes forces des meilleurs mondiaux et leurs secrets techniques. Aujourd'hui, le service de Jo-Wilfried Tsonga.

"C'est un coup autour duquel s'articule tout le jeu de Jo-Wilfried Tsonga. Il est essentiel dans sa forme de jeu, formé par les trois A: Avancer, Attaquer, Agresser. Tout part de là. La caractéristique de son service, c'est qu'il est très difficile à lire pour l'adversaire. Avec son petit recul vers l'arrière, et la remontée de son bras gauche pour délivrer la balle, il est capable, par un mouvement d'avant-arrière, de varier entre frappe, kick, slice, et de façon imperceptible. Il est capable surtout de servir dans les quatre angles des carrés indifféremment.

Le service, c'est un coup dans laquelle sa qualité athlétique s'exerce merveilleusement. Il utilise son poids. C'est l'un des joueurs les plus lourds parmi les meilleurs, autour de 90kg. Il reste toujours dans l'axe, et vers l'avant. Ses meilleurs services sont avec un lancer de balle légèrement sur l'avant de son pied d'appui et de pivot, pour rester dans un axe où il utilise sa force au maximum sans puiser dans ses réserves, ni risquer de se faire mal. C'est pour cela que sur les surfaces en dur, sur gazon, il a toujours été très efficace. Il sert beaucoup d'aces, de l'ordre de 850 par saison. C'est un gros serveur qui a une très bonne variation. Il a à sa disposition le service à plat sur le T, d'une régularité de métronome. Il a aussi son service "kické", grâce à sa cambrure et sa souplesse, qui fait rebondir la balle très haute. Pour des joueurs de 1.80m, c'est extrêmement compliqué de le retourner car ils sont obligés de se jeter vers l'avant, ce qui rend leur contrôle de balle très aléatoire. Face à des joueurs plus grands, c'est différent, comme aussi contre Nadal car l'Espagnol est très loin derrière sa ligne de fond de court.

Un bon pourcentage, un bien nécessaire

Quand on fait plus de 1.90m, on a un petit avantage au service. Mais il n'est pas que dans la force. Lorsqu'il est trop dans la force, il excentre et il perd de la précision et de l'efficacité, et il se tend encore plus. Ca lui est arrivé par le passé. Avec son jeu de poignet, il est capable de sortir le joueur côté coup droit à 15A, pour ensuite contourner son revers et frapper en coup droit dans le côté ouvert. C'est sa meilleure séquence. Au fil des années, il a trouvé ses séquences, et c'est pour cela qu'il est plus efficace, y compris sur terre-battue, depuis l'année dernière. C'est important de faire des aces, mais sur terre-battue, surtout avec une semaine comme celle qu'on vient de vivre avec beaucoup de pluie et des balles lourdes, les aces sont moins nombreux. Mais tout son jeu partant de son service, il faut qu'il tourne à une moyenne de 70% de premières balles. Lors des deux premiers tours, il était en-deça, et son jeu était moins structuré, moins efficace, moins bien joué tactiquement. Son niveau de jeu dans l'ensemble était plus bas. Ce pourcentage, c'est un bien nécessaire pour lui."

Vidéo: le service de Tsonga

Voir la video