Edvald Boasson Hagen
Edvald Boasson Hagen se tient l'épaule à l'arrivée de la 12e étape à Tours | JEFF PACHOUD / POOL / AFP

Clap de fin pour Boasson Hagen

Publié le , modifié le

A terre dans le final de la douzième étape du Tour de France 2013, le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) souffre d'une fracture de la clavicule. Il renonce logiquement à poursuivre la course.

Victime d'une lourde chute à moins de trois kilomètres de l'arrivée à Tours, Boasson Hagen avait passé la ligne en se tenant l'épaule, visiblement en souffrance. Dave Brailsford, manager de Sky, s'était pourtant voulu rassurant en balayant l'hypothèse d'une fracture. "Mais il a mal", admettait-il. 

Quelques minutes plus tard, le verdict des premières radios confirmait que le Norvégien souffrait de deux petites fractures de l'humérus droit et de l'omoplate droit.

Cet abandon, officialisé dans la soirée par l'équipe Sky, est un coup dur pour le Maillot Jaune Chris Froome, qui voit un deuxième coéquipier de luxe s'envoler avant les grosses étapes dans les Alpes, ce week-end et la semaine prochaine. L'équipe britannique a en effet déjà perdu Vasil Kiryienka, arrivé hors-délai à Bagnères-de-Bigorre dimanche. 

"La fracture ne nécessite pas d'opération. Edvald va rentrer en Norvège pour des examens complémentaires et des soins. On espère le voir courir de nouveau cet été", a déclaré Alan Farrell, médecin des Sky. "On reste confiant. Notre plan ne change pas. On va tout faire pour soutenir Chris (Froome)", a estimé Dave Brailsford.

Vidéo : La chute à l'origine de l'abandon de Boasson Hagen