Chris Froome
Chris Froome | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Chris Froome enfonce le clou

Publié le , modifié le

Le maillot jaune Christopher Froome (Sky) a remporté la 17e étape du Tour de France 2013, un contre-la-montre individuel taillé pour les grimpeurs, entre Embrun et Chorges (32 kilomètres). Ce troisième succès lui permet de creuser un peu plus l’écart sur ses poursuivants. Auteur du second meilleur temps du jour, Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) se hisse à la deuxième place du classement général jusqu’alors occupée par Bauke Mollema (Belkin) qui a raté son chrono.

L’écart entre le « Pistolero » (51’42) et Froome (51’33) n’est que de neuf secondes aujourd'hui, mais le Britannique marque un peu plus les esprits au général (+4'34) avant les trois grandes étapes alpestres. L'autre information du jour est l'abandon malheureux du Français Jean-Christophe Péraud (AG2R), 9e au général, qui a chuté à deux reprises.

"Une surprise"

Il est donc bien imbattable. Malgré le contre-la-montre impeccable de son rival espagnol Alberto Contador, Chris Froome a proposé une nouvelle démonstration de polyvalence et de puissance en remportant le dernier chrono individuel du Tour 2013. Sur un parcours ponctué de deux cols de 2e catégorie et deux descentes très techniques, le Britannique a surclassé la concurrence du jour (Contador, mais aussi Rodriguez, Kreuziger et Valverde), et conforte un peu plus sa tunique de leader. 

"C'est incroyable", a déclaré Froome. "Je m'attendais à perdre du temps sur ce parcours. C'est une surprise pour moi de gagner aujourd'hui. La première descente était très dangereuse, très technique, on m'a demandé de ne pas prendre de risque". 

Changement de vélo

L’étape commençait sous le soleil, dans un sublime décor en surplomb du lac de Serre-Ponçon. Après une première centaine de chronos au-dessus de la barre des 54’, le prometteur grimpeur Jon Izagirre (Euskaltel-Euskadi) était le premier coureur à franchir ce seuil (53’58).

Moins d’une heure plus tard, il était très largement devancé par Teejay Van Garderen (BMC). Comme le feront tous les meilleurs temps jusqu’à la fin de l’étape, l’Américain optait pour un changement de vélo à l’issue de la deuxième difficulté, afin de finir les douze derniers kilomètres avec une roue lenticulaire qui optimise les performances en contre-la-montre.

Van Garderen, le déluge et les grêlons

Le résultat était immédiat : 53’24, un temps d’autant plus difficile à battre qu’après l’arrivée de Van Garderen, la pluie se mettait à tomber entre Embrun et Chorges. Et dans les descentes sinueuses du tracé du jour, la météo capricieuse s’apprêtait à changer totalement la donne. "J’ai fait la première descente, la plus difficile, au sec. Les suivants auront plus de difficulté", confirmait l’auteur du temps de référence du jour.

Derrière l’Américain, les tricolores Arnold Jeannesson (FDJ.fr) et Pierre Rolland (Europcar) descendaient ainsi au ralenti, quasiment à l’arrêt sur un bitume cabossé, mais surtout humide et donc dangereux. "J’ai eu la chance de faire la première descente au sec, mais j’ai fait la fin du parcours sous l’orage, sous les grêlons", confiait Christophe Riblon (AG2R), coéquipier d’un Jean-Christophe Péraud diminué par une chute matinale. "J’ai pris le déluge, c’était la galère", renchérissait le champion de France Arthur Vichot (FDJ.fr). Pierre Rolland perdait ainsi trois minutes dans la partie la plus technique du contre-la-montre, échouant bien au-delà de la 100e place.

Péraud malheureux, Evans en perdition

Moins de 30 minutes avant le départ de Chris Froome, Jean-Christophe Péraud débutait son chrono au courage. Malgré une fracture de la clavicule contractée dans la matinée, le meilleur Français au général (9e) partait sur d’excellentes bases. Pas aussi belles, toutefois, que celle d’Alejandro Valverde (Movistar). En tête lors des deux premiers temps intermédiaires, celui qui s’était fait piéger lors de « l’étape des bordures » terminait son chrono en (52’03) et explosait le temps de Van Garderen. A peine moins bien, Andrew Talanski (Garmin-Sharp) prenait la deuxième place provisoire (53’14).

Un peu plus tôt, Andy Schleck réalisait lui aussi un joli temps (54’) tandis que Cadel Evans s’écroulait totalement (59’37, 170e temps du jour). Le pauvre « Jicé » Péraud, bien parti pour terminer dans le top 20 du jour, chutait à deux kilomètres de l’arrivée et décidait logiquement de jeter l’éponge. Il était neuvième du classement général.

Contador impeccable, Froome intouchable

Les favoris, qui pouvaient finalement s’affronter sur une route quasi-sèche grâce à l’absence d’averse dans les deux dernières heures de course, connaissaient des fortunes très diverses. Bauke Mollema (2e au général) démarrait très mal, tandis qu’Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) et Joaquim Rodriguez (Katusha) battaient déjà le premier temps intermédiaire de leur compatriote Valverde. Chris Froome (Sky), lui, échouait provisoirement derrière le « Pistolero »… mais cela n'allait pas durer. 

Auteur d’une fin de parcours canon, Joaquim Rodriguez s’offrait le meilleur temps provisoire (51’43), devant Roman Kreuziger (51’56). Mais pour 72 centièmes, Alberto Contador (51'42) faisait encore mieux et pouvait rêver d'une première victoire d’étape sur le Tour 2013. Une ambition vaine, tant Chris Froome finissait fort. Le maillot jaune (51'33) surgissait quelques instants après le passage d'un Mollema décevant (53'42), et s'offrait une troisième victoire d'étape. Une leçon. Une de plus. 

Vidéo : L'arrivée de Chris Froome

Vidéo : La sale journée de Péraud

Classement de la 17e étape :

1. Chris Froome (GBR/SKY) les 32,0 km en 51:33.
2. Alberto Contador (ESP/SAX) à 0:09.
3. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 0:10.
4. Roman Kreuziger (CZE/SAX) 0:23.
5. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:30.
6. Nairo Quintana (COL/MOV) 1:11.
7. Michal Kwiatkowski (POL/OPQ) 1:33.
8. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 1:34.
9. Andrew Talansky (USA/GRM) 1:41.
10. Tejay Van Garderen (USA/BMC) 1:51.

Classement général après la 17e étape :

1. Chris Froome (GBR/SKY) 66h07:09.
2. Alberto Contador (ESP/SAX) à 4:34.
3. Roman Kreuziger (CZE/SAX) 4:51.
4. Bauke Mollema (NED/BKN) 6:23.
5. Nairo Quintana (COL/MOV) 6:58.
6. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 7:21.
7. Laurens ten Dam (NED/BKN) 8:23.
8. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 8:56.
9. Michal Kwiatkowski (POL/OPQ) 11:10.
10. Daniel Martin (EIR/GRM) 12:50.