Tour de France Chavanel échappée
Sylvain Chavanel en action | Lionel Bonaventure

Chavanel porté par son maillot

Publié le , modifié le

Le maillot national transcende toujours autant. Mal en point après sa chute de mardi, Sylvain Chavanel a avoué tenir grâce à sa tunique bleu-blanc-rouge. S'il s'attend encore à souffrir jusqu'à Châteauroux, le coureur de Quick Step espère tenir bon le choc en attendant mieux.

« Hier j’étais limite abandon. J’ai mis pied à terre mais je suis reparti grâce à ce maillot. Ça joue sur le moral et me pousse à continuer. » Sylvain Chavanel est un battant. Pas question de lâcher alors que le Massif Central se rapproche à grand pas. Certainement un peu court pour samedi, le Poitevin a revu ses objectifs à la baisse. D’abord guérir. Le reste viendra après. « J’espérais faire une échappée pour prendre le maillot jaune mais avec mes douze minutes de retard hier, ce n’est plus la peine d’y croire. J’essaye de me concentrer sur ma guérison, que ça aille au plus vite. L’objectif est de passer la journée et de se dire que demain ça ira mieux. »

En vieux briscard, « Chava » fait le dos rond, serre les dents et attend ses supporters à l’arrivée. « Je n’ai pas l’expérience des chutes car je tombe rarement. Ce qui m’embête, c’est que ne je n’ai aucun plaie, la douleur est interne. Je sais que la roue tourne en vélo et je m’accroche. En plus aujourd’hui on arrive pas loin de chez moi donc j’aurai beaucoup de supporters, raconte-t-il. J’en ai beaucoup depuis le départ du Tour mais ils seront plus nombreux. Il y a un vent de côté aujourd’hui donc je m’attends à une journée difficile mais je suis prêt psychologiquement à combattre tout cela. »