Chavanel en solitaire et en jaune

Publié le , modifié le

Sylvain Chavanel (Quick Step) a remporté à Spa la deuxième étape du Tour de France, profitant notamment des nombreuses chutes à l'approche du final. Le coureur français se retrouve désormais nouveau maillot jaune, grâce à un succès avec quatre minutes d'avance sur un premier peloton qui s'est abstenu de disputer le sprint... Cette étape a été marquée par la chute d'Andy Schleck visiblement touché, et la décision de boycotter le sprint à l'invite de Fabian Cancella.

"C'était irréel !", a déclaré Lance Armstrong qui également chuté. "De la peau arrachée, quelques  bleus, ce n'est pas grave", a indiqué le Texan qui souffre d'une douleur à la hanche. "La route était très glissante, il n'y avait pas moyen de rester en selle",  a expliqué le septuple vainqueur du Tour. "Avec tout ce monde par terre, c'était  complètement irréel. Quand je suis remonté à vélo, j'ai dépassé des coureurs qui étaient tombés, un peu comme à la guerre".

La pluie a donc favorisé Sylvain Chavanel qui avait  lancé au 11e kilomètre une échappée de huit coureurs (avec Pineau, Taaramae, Burghardt, Turgot, Roelandts, M. Lloyd, Gavazzi). Le coureur de la formation QuickStep a alors pris le dessus sur le Belge Jurgen Roelandts dans la montée  de Stockeu et s'est envolé vers la victoire, la deuxième de sa carrière sur la Grande Boucle. Grièvement blessé en début d'année avec une fracture à la base du crâne lors de Liège-Bastogne-Liège fin avril, Chavanel pouvait avoir le sourire.

L'aîné des frères Chavanel revêt pour la première fois de sa carrière la tunique jaune, et espère bien la porter encore quelques jours. "Je n'ai pas pris de risques dans la descente de Stockeu", a déclaré Chavanel. "C'était une descente dangereuse avec forts pourcentages et virages  serrés". "Ca fait partie de la course et ça n'enlève rien à ma victoire", a-t-il ajouté. "Avec Jérôme (Pineau), on a choisi d'être dans l'échappée. Sur des  étapes pareilles, il vaut mieux être devant que dans le peloton".

Alosr que Chavanel a marqué les points pour le classement du maillot vert, aucun point n'a  été distribué ensuite (à partir de la 2e place) après accord intervenu pendant  la course. "Cancellara est venu me voir pour me dire qu'il y avait eu assez de bobos  aujourd'hui, qu'il y avait des leaders derrière, qu'il n'y aurait pas de sprint  pour la deuxième place. C'est un accord tacite. J'en ai parlé au jury des  commissaires", a expliqué Jean-François Pescheux.

Romain Bonte