Tour de France Charteau maillot à pois
Anthony Charteau avec le maillot de meilleur grimpeur | AFP

Charteau se pare de blanc et rouge

Publié le , modifié le

Une fois de plus lors de cette 9e étape du Tour de France entre Avoriaz et Saint-Jean de Maurienne, les B-Box ont été à l’attaque. Anthony Charteau, qui a lancé l’offensive du jour, accompagné de Cyril Gautier, termine cinquième de l’étape et prend en prime le maillot à pois de meilleur grimpeur. Une belle récompense pour le capitaine de route des B-Box. En revanche, Pierre Rolland a sombré…. Il termine très loin.

Didier Rous l’avait annoncé au départ del’étape: "Pour l’instant nous réalisons un bon Tour de France, maintenantil faut continuer à attaquer et remporter une étape". Et les coureursdes B.Box ont bien entendu leur directeur sportif en courant une fois de plusdevant, malgré les difficultés du jour.

Anthony Charteau, lui, a encore impressionné en haute montagne et trouve unebelle récompense en s’emparant de la tunique blanche à pois rouge. "Je n’avaispas du tout pensé prendre le maillot à pois lors de cette étape. J’avais vu àAvoriaz que je n’étais pas mal que cela en haute montagne. Je voulais prendredes points pour essayer de prendre le maillot dans les Pyrénées. Finalement, jel’ai eu avant et c’est bien", explique-t-il surpris.

"Avec un peu de recul, je regrette un peu de ne pas avoir sprinté auxAravis face à Jérôme Pineau. Je ne voulais pas trop attaquer Jérôme. Je leconnais depuis tellement longtemps. Puis, il le méritait ce maillot de meilleurgrimpeur. Mais, maintenant que je l’ai sur les épaules ce maillot on va ledéfendre", indique-t-il. "Il est vrai que Jérôme est plus rapideque moi sur les sprints mais je suis supérieur à lui en ce moment sur lescols", ajoute-t-il. La bagarre risque d’être compliquée.

De son côté, Pierre Rolland a déçu en terminant très loin. Le général n’estplus d’actualité pour lui. "Un jour sans" comme le qualifie sonmanager Jean-Réné Bernaudeau. Il va falloir que le leader des bleus et blancsse remotive pour la suite du Tour.

Gilles Gaillard