Chardy 29052012
Jérémy Chardy | AFP - PASCAL GUYOT

Chardy se complique la vie

Publié le , modifié le

Le public de Roland-Garros n'avait pas connu un bilan aussi positif depuis 41 ans. Après les qualifications de Richard Gasquet, Julien Benneteau, Jérémy Chardy et Benoît Paire, on dénombre un record de 13 Français qualifiés pour le deuxième tour (soit un de moins qu'en 1971). Pourvu que ça dure !

Chardy se complique la vie

Tout avait bien débuté pour Jérémy Chardy dans ce duel face au Taïwanais Yen-Hsun Lu que tous les observateurs lui promettaient à sa portée. Revenu au 55e rang mondial, le Béarnais devait, compte tenu de sa forme actuelle et de son vécu à Roland-Garros, prendre le dessus sur un adversaire qui ne s’était encore jamais qualifié pour le deuxième tour en quatre participations. Et le début de rencontre allait en ce sens, Chardy pouvant compter à la fois sur le soutien du public parisien, et sur un service plus fiable que celui du Taïwanais. Après avoir remporté le premier set 6-4, Chardy prenait confiance en lui et profitait également des gros déchets de Lu sur son service.

Alors que l’on pensait voir le Palois empocher sans mal la troisième manche la mécanique se grippait soudainement. Chardy qui menait 5-2 a commencé à lâcher prise, commettant six double-fautes. Perdant même une balle de match à 5-3, il s’est fait rejoindre 5-5, puis a perdu le tie-break 7-3, sans vraiment pouvoir reprendre l’ascendant. Dès lors, c’était un tout autre match qui débutait sur le Court N.3. Breakant rapidement, il ne fallait que 32 minutes et un dernier jeu blanc à Lu pour remporter la quatrième manche 6-3 et égaliser à deux manches partout. L’ultime set ne débutait guère mieux pour le Français, qui après avoir été bousculé sur son service, tenait tant bien que mal face au 60e joueur mondial. Quart de finaliste en 2010 à Wimbledon avec une victoire probante sur Andy Roddick, Lu qui n’avait joué –et perdu- qu’un seul match sur terre battue cette saison a tenu la dragée haute au Français jusqu’à une cinquième balle de match. Après 4h10 d’un joli duel, Chardy pouvait lever les bras au ciel, soulagé.

Un record de Tricolores

Un peu plus tôt, Richard Gasquet s'était également qualifié pour le deuxième tour de Roland-Garros. Il ne fallait alors plus que trois nouvelles victoires d'un Français pour égaler le record de joueurs français présents au deuxième tour (14). Il n'a pas fallu attendre longtemps avant de voir Benoît Paire, puis Julien Benneteau franchir ce cap du premier tour. Paire a eu besoin de quatre manches pour se défaire de l'Espagnol Albert Ramos 7-6 (7/3), 6-4, 6-7 (5/7), 6-3. Pour sa troisième participation, l'Avignonnais atteint pour la première fois le deuxième tour. Il devra se frotter à un autre Espagnol, David Ferrer, tête de série N.6... Tête de série N.29 lui aussi, Julien Benneteau a eu raison de l'Allemand Mischa Zerev également en quatre sets 6-2, 6-7 (3/7), 6-4, 6-4. Quart de finaliste en 2006, le Bressan rencontrera le Russe Dmitry Tursunov au prochain tour. Pour voir le record de Français présents au deuxième tour dépassé, Guillaume Ruffin, dernier engagé tricolore de la journée et du premier tour devait battre l'Argentin Juan Monaco. Mais après avoir tenu tête à un spécialiste de la terre ocre, avec notamment un break d'avance dans le quatrième set, le natif de Viriat (dans l'Ain) s'est incliné et ne pourra donc pas disputer pour la troisième fois de sa jeune carrière un deuxième tour à Roland-Garros. L'Argentin Juan Monaco (N.13) s'est au final imposé en quatre manches, 6-2, 2-6, 6-2, 7-6(3).

Voir la video

Romain Bonte