Jérémy Stravius et Camille Lacourt
Jérémy Stravius et Camille Lacourt rêvent de rééditer l'exploit de 2011 | JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Programme du jour : Lacourt dos au mur, Sun Yang sur sa lancée

Publié le , modifié le

La troisième journée des Mondiaux de natation, ce mardi, va-t-elle encore sourire aux nageurs français ? Co-champion du monde avec Jérémy Stravius il y a quatre ans, Camille Lacourt devra se sublimer pour remettre ça sur 100m dos, dont la finale est programmée à 17h35. A suivre également : la finale du 200m messieurs avec le duel Biedermann-Yang, et la finale du 100m brasse dames avec l’affrontement Meilutyte-Efimova.

L’épreuve du jour : le 100m dos hommes

La finale du 100m dos hommes à Shanghai, il y a quatre ans, les a inévitablement liés pour le reste de leur carrière. Cet été-là, Camille Lacourt et Jérémy Stravius étaient montés, ensemble, sur la plus haute marche du podium, faisant d’une pierre deux coups alors que jamais, avant 2011, la France n’avait eu de champion du monde masculin. Depuis, les deux Tricolores ont perdu leur couronne (Matt Grevers a été sacré à Barcelone en 2013, Stravius décrochant le bronze) et restent sur une année 2014 compliquée (Lacourt a connu des soucis de santé, Stravius a failli mettre un terme à sa carrière). L’un d’entre eux peut-il espérer surprendre la concurrence pour remonter sur le trône à Kazan ? Ça ne sera pas Jérémy Stravius, dernier de sa demi-finale lundi (après avoir réalisé, comme un symbole, le même temps que son compatriote en série). Il ne reste donc plus que Camille Lacourt, dont la demi-finale laisse augurer une réelle chance de médaille. 

Le nageur à suivre : Sun Yang

Champion aussi talentueux qu’incontrôlable, Sun Yang ne s’est pas préparé pour ces Mondiaux dans des conditions idéales. Suspendu quatre mois début 2014 pour avoir percuté un bus au volant d’une Porsche, alors qu’il roulait sans permis, puis contrôlé positif au trimetazidine (un stimulant) et puni trois nouveaux mois en 2014 (suspension purgée dans le plus grand secret), le Chinois a défrayé la chronique l’an passé. Lundi, il a encore démenti avoir tenté de se doper, assurant avoir pris pour raison de santé un médicament en ignorant qu’il contenait une substance interdite. "Les médias ont tendance à penser que chaque fois que nous, Chinois, on fait un bon résultat, c'est qu'on est dopé. On s'entraîne dur et on travaille dur, comme n'importe quel athlète dans le monde", s’est-il ainsi défendu. Des critiques qui n’altèrent pas son ambition : à Kazan, Sun Yang entend remporter les quatre courses individuelles sur lesquelles il s’est engagé. Il a déjà gagné le 400m. Avant le 800m et le 1500m, place au 200m, où le Chinois sera notamment opposé à l’Allemand Paul Biedermann, détenteur du record du monde.

Côté dames, l’affiche du jour sera à suivre lors de la finale du 100m brasse, où la jeune prodige Ruta Meilutyte tentera de résister à la sar locale Yulia Efimova, de retour de suspension.

Les Français du jour :

Outre Lacourt sur 100m dos, Coralie Balmy et Charlotte Bonnet entreront en scène sur le 200m nage libre dames, l’une des courses les plus attendues de ces Mondiaux dont les séries débutent ce mardi matin (suivies des demi-finales). Damien Joly défendra lui ses chances sur le 800m nage libre hommes.

Les autres épreuves du jour :

Les séries ont lieu de 8h30 à 11h15, les demi-finales et finales de 16h30 à 18h45
Séries : 50m brasses hommes, 200m nage libre dames, 200m papillon hommes, 800m nage libre hommes
Demi-finales : 50m brasse hommes, 200m nage libre dames, 200m papillon hommes
Finales : 200m nage libre hommes, 100m dos dames, 1500m nage libre dames, 100m brasse dames, 100m dos hommes