Mireia Belmonte
L'Espagnole Mireia Belmonte, championne du monde du 200 mètres papillon. | Ferenc Isza / AFP

Mondiaux de natation : Soir de premières pour Kalisz, Medeiros et Belmonte, Bonnet rate la finale

Publié le , modifié le

Si cette 5e journée des Mondiaux de natation à Budapest (Hongrie) a fait la part belle à Mehdy Metella, premier médaillé tricolore en décrochant le bronze lors du 100 mètres nage libre, d'autres épreuves étaient au programme ce jeudi. Les Etats-Unis ont continué leur jolie moisson avec les titres de Chase Kalisz et du relais 4 x 200 mètres. Chez les femmes, Etiene Medeiros a offert le premier titre de cette édition au Brésil sur le 50 mètres dos féminin alors que l'Espagnol Mireia Belmonte a raflé la mise sur le 200 mètres papillon.

Chase Kalisz succède à Lochte et Phelps

Le titre mondial du 200 mètres quatre nages reste entre les mains des Etats-Unis puisque Chase Kalisz s'est imposé en 1'55"56. Meilleur temps des demi-finales (en 1'55"88), l'Américain de 23 ans succède ainsi à Ryan Lochte, détenteur du record du monde (1'54"00) et quadruple champion du monde de l'épreuve (2009, 2011, 2013 et 2015), et à Michael Phelps, référence mondiale en la matière de 2003 à 2007. Vice-champion olympique du 400 mètres 4 nages à Rio, Kalisz décroche ainsi son premier titre mondial devant le Japonais Kosuke Hagino (1'56"01, déjà argenté en 2013) et le Chinois Wang Shun​ (1'56"28).

Etiene Medeiros offre un premier titre au Brésil

Etiene Medeiros a pris sa revanche sur Yuanhui Fu lors de la finale du 50 mètres dos. En effet, la Brésilienne, argenté à Kazan (Russie) en 2015, est devenue championne du monde de la discipline en s'imposant d'un cheveu (27"14) devant la Chinoise (27"15), lauréate il y a deux ans, et la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia (27"23). Avec la meilleure performance mondiale de l'année et le record des Amériques, Medeiros, par ailleurs déjà sacrée sur la distance en petit bassin à Doha (en 2014), offre également le premier titre de ces Mondiaux au Brésil.  

Après l'argent, l'or pour l'Espagnole Mireia Belmonte

Vice-championne du monde du 1 500 mètres nage libre derrière l'intouchable Américaine Katie LedeckyMireia Belmonte s'est adjugée son premier titre mondial en remportant le 200 mètres papillon, une distance sur laquelle elle est devenue championne olympique l'été dernier à Rio. Avec un temps de 2'05"26, l'Espagnole de 26 ans, entraînée par le Français Frédéric Vergnoux, devance l'Allemande Franziska Hentke (2'05"39) et la star locale, la Hongroise Katinka Hosszu​ (2'06"02), déjà sacrée sur le 200 mètres quatre nages

Team USA et Katie Ledecky invincibles

Désormais quadruple championnes du monde en titre, les Américaines du relais 4 x 200 mètres nage libre n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Le quatuor composé de Leah Smith, Mallory Comerford, Melanie Margalis et Katie Ledecky a réalisé un temps supersonique de 7'43"39, à moins de deux secondes du record du monde. Les collectifs chinois (7'44"96) et australiens (7'48"51) complètent le podium de cette course ô combien serrée...avant la dernière longueur de l'invincible Katie Ledecky et ses 13 titres mondiaux, dont quatre ici à Budapest ! 

Charlotte Bonnet rate la finale du 100 mètres nage libre

Après sa 8e place sur le 200 mètres nage libre, Charlotte Bonnet n'a pu se qualifier pour la finale de la distance reine. Sur 100 mètres, la Française n'a signé que le 10e temps des demi-finales. En 53"77, la membre de l'Olympic Nice Natation a pourtant flirté avec son record personnel (53"65) mais bien loin de la Suédoise Sarah Sjöström​ (championne du monde du 100 mètres papillon), meilleure temps en 52"44 devant les deux Américaines Simone Manuel (52"69) et Mallory Comerford (52"85). Rendez-vous demain pour une lutte qui promet...

Fabien Mariaux