Mehdy Metella
Mehdy Metella, 3e de la finale du 100 m | AFP - Christophe Simon

Mondiaux de natation 2017 : du bronze pour Metella sur le 100 m libre

Publié le , modifié le

Mehdy Metella a ouvert le compteur de médailles françaises aux championnats du monde de natation jeudi à Budapest, en décrochant le bronze sur le 100 m nage libre. Avec un temps de 47"89, il échoue à deux centièmes de la médaille d'argent remportée par l'Américain Nathan Adrian, champion olympique en titre en 47"87. L'or est revenu à un autre Américain, le favori Caeleb Dressel, vainqueur en 47"17.

Le champion français a fait moins bien que la veille, lorsqu'il avait réussi le meilleur temps des séries (47"65). Malgré tout, il a tenu le choc dans une finale relevée, même s'il a surtout céder dans les derniers 50 mètres. Même si au vu de son chrono de mercredi, il pouvait espérer mieux, Medhy Metella, 25 ans,qui restait sur une médaille d'argent en relais à Rio, obtient là sa première médaille individuelle sur cette compétition en grand bassin, alors qu'il était jusqu'alors plutôt spécialiste du papillon. « C'est pas mal quand même, a réagi le nageur marseillais au micro de France Télévisions. C'est ma première finale aux Mondiaux. C'est encourageant pour la suite. Les bras étaient là, mais les jambes un peu mortes.»   

Une première pour Dressel

Il n'avait encore jamais rien gagné tout seul. A 20 ans, comme un grand, Caeleb Dressel a frappé un grand coup en signant un chrono exceptionnel (47.17) pour s'imposer lors de la finale du 100 m, Le jeune Américain, sacré avec le 4x100 et le relais mixte, a tout simplement signé le neuvième temps de l'histoire. "Je suis sur le toit du monde! Si vous m'aviez dit que ça serait mon premier titre de champion du monde, je vous aurais ri au nez il y quatre mois, quand j'étais trois secondes plus lent", a confié Dressel, tout sourire. "C'est génial de lutter avec Nathan, il n'y a rien de mieux que de voir les Américains tout en haut", a-t-il ajouté.

Christian Grégoire