Jérémy Stravius
Jérémy Stravius aux championnats du monde en petit bassin de Windsor en 2016 | AFP - DPPI - STEPHANE KEMPINAIRE

Mondiaux de natation 2017 - Stravius éliminé sur 200mNL, seule Cini qualifiée chez les Français

Publié le , modifié le

Malgré ses coulées, malgré un bon premier 100m, Jérémy Stravius n'a pas tenu le choc sur le 200m nage libre des championnats du monde à Budapest. Le Français, qui a connu une saison perturbée, a fini en 8e position de sa série, en 1'47"72, très loin de s'ouvrir les portes des demi-finales. Egalement éliminés dès les séries, les Français Geoffroy Mathieu (100m dos masculin), Béryl Gastaldello (100m dos féminin). Sur cette distance, Mathilde Cini a été repêchée après le forfait de Katinka Hosszu, qui s'était qualifiée pour les demi-finales avec le 2e temps des séries.

Le seul petit sourire de la matinée. Mathilde Cini, 17e temps des séries du 100m dos en 1:00.70, était la première fille éliminée. Mais Katinika Hosszu, 2e temps des séries en 58.80, a décidé de ne pas s'aligner lors des demi-finales, cet après-midi. Car dans la même programmation du jour, elle doit disputer la finale du 200m 4 nages, pour réaliser le triplé. L'enjeu est de taille pour la Hongroise. Et son retrait fait donc l'affaire de la Française, seule qualifiée de la matinée.

Comme c'était attendu, l'équipe de France peine dans ces championnats. Jérémy Stravius, dont la saison a été perturbée par une blessure et qui était passé par le water-polo pour diversifier sa préparation post-olympique, a été éliminé dès les séries. En 1:47"72, il n'a réalisé que le 8e temps de sa série. C'est aussi le cas de Béryl Gastaldello, 22 ans, qui n'a réalisé que le 32e temps des séries du 100m dos. Idem aussi pour Geoffroy Mathieu, dont la première sélection s'est soldée par un 33e temps des séries (56.38) sur 100m dos. 

Sur 200m nage libre, Sun Yang, déjà sacré hier sur 400m nage libre, a pris les devants en réalisant le meilleur temps des séries en 1:45.78. Il a devancé le Britannique James Guy (1:46.22) et le Russe Mikhail Dovgalyuk (1:46.47). C'st également un Chinois, Jiayu Xu, qui s'est montré le plus rapide lors des séries du 100m dos. En 52.77, il a fait mieux que Matt Grevers, champion du monde en 2013 et médaillé de bronze aux Mondiaux 2015. Le champion olympique de Rio, Ryan Murphy, fait le 4e temps en 53.26.

Après ses deux médailles d'or sur 400m nage libre et 4x100NL, Katie Ledecky a poursuivi son chemin en dominant les demi-finales du 1500mNL. En les survolant. Elle s'est livré à un cavalier seul sur la distance, finissant en 15:47.54 avec près d'une longueur d'avance sur ses rivales, et notamment une certaine Mirella Belmonte, championne olympique du 200m papillon à Rio.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Championnats du Monde de Natation