Katie Ledecky
L'Américaine Katie Ledecky | AFP - GETTY IMAGES

Les favoris au rendez-vous

Publié le , modifié le

Florent Manaudou sur le 50 m papillon et l'Américaine Katie Ledecky sur 400 m nages, qui figurent parmi les prétendants à l'or dans leur catégorie, se sont logiquement qualifiés pour la suite aux championnats du monde de natation, dimanche à Kazan, en signant tous les deux le meilleur chrono des séries.

Florent Manaudou a annoncé la couleur ! Dimanche, pour son entrée en lice lors des Mondiaux le Français a signé le meilleur temps des séries sur 50 mètres papillon (23"15). Le champion d'Europe de la spécialité n'a pas spécialement forcé et est suivi de près par le Hongrois Laszlo Cseh (23"32) et l'Espagnol Rafael Munoz Perez (23"36). Le tenant du titre, Cesar Cielo, s'est en revanche fait une belle frayeur. Avec le 14e chrono (23"61), le Brésilien a failli passer à  la trappe et devra impérativement  hausser le ton lors des demi-finales prévues dans l'après-midi. 

De son côté Katie Ledecky, championne du monde en titre, n'a pas fait de détail signant sa série en 3'58"37 à 3 secondes de son record du monde. Derrière elle, l'Australienne Jessica Ashwood, deuxième temps cumulé des séries, est à plus de 6 secondes.

Perez-Dortona éliminé

Déception en revanche côté français, avec l'élimination inattendue et prématurée de Gicaomo Perez-Dortona sur le 100 m brasse, incapable de descendre sous la barre de la minute lors des séries. Avec un temps en 1'00"80, il a signé seulement le 24e chrono des engagés et se trouve éjecté de la route vers les demi-finales. Médaillé de bronze sur 50 mètres brasse lors des Mondiaux en petit bassin en décembre dernier, le sociétaire du club de Marseille tentera de se rattraper sur cette distance mardi.

Christian Grégoire