Jérémy Stravius - Kazan 2015
La déception de Jérémy Stravius | AFP - CHRISTOPHE SIMON

Gilot, Stravius et Morozov manqueront la finale de l'épreuve reine

Publié le , modifié le

11e et 13e des demi-finales, Fabien Gilot et Jérémy Stravius ne seront pas de la grande explication du 100m nage libre demain. Tout comme l'un des favoris, Vladimir Morozov. Arrivé premier de sa demi-finale, le Russe a été disqualifié pour faux départ. Cameron McEvoy et Nathan Adrian, tous deux qualifiés, se joueront probablement l'or mondial demain lors de la finale.

Coup de tonnerre à la Kazan-Arena. Bruyant lors de l'entrée de son poulain, le stade s'est totalement éteint à l'annonce des résultats. En raison d'un faux départ, Vladimir Morozov, l'un des grands favoris de l'épreuve reine, ne verra pas la finale. Désillusion supplémentaire pour le nageur Russe qui voulait oublier ses déceptions des Mondiaux de Barcelone en 2013 (5e de la finale) et des Championnats d'Europe de Berlin 2014 (éliminé dès les séries). Toujours sevré d'un titre mondial en individuel, il sera au rendez-vous des séries du 50m nage libre. Distance sur laquelle il avait fini deuxième aux Mondiaux de Barcelone en 2013. 

McEvoy et Adrian tranquilles

Pas de problème en revanche pour les deux autres grands favoris de la distance. Cameron McEvoy, meilleur temps des demi-finales, (47"94) a été le seul nageur à passer sous la barre des 47 secondes, réalisant ainsi la meilleure performance mondiale de l'année. Il se place comme le meilleur prétendant pour succéder à son compatriote James Magnussen. Le champion olympique en titre Nathan Adrian n'a pas connu trop de souci non plus avec le 5e temps (48"36), réalisant sa meilleure performance de l'année. Les deux favoris devront néanmoins se méfier du Chinois Zetao Ning, deuxième meilleur temps des demies en 48"13. La grande explication, c'est pour demain !

Gilot et Stravius trop justes

5e et 7e en 2011 et 2013, Fabien Gilot ne connaîtra pas de troisième finale mondiale consécutive sur le 100m nage libre. Deuxième aux 50 mètres juste derrière le champion olympique Nathan Adrian (0"30), le nageur français a craqué dans les 25 derniers mètres et signe le 7e temps de sa série en 48"56. Trop juste pour espérer une place parmi les huit finalistes. "J’ai tenté ma carte mais j'ai craqué à la fin de la course. Ça a été un peu juste. Dommage...." a lâché Gilot au micro de Francetvsport.

Revivez la demi-finale de Fabien Gilot

Lui voulait oublier sa déception sur le 100m dos. Jérémy Stravius, nouvel invité sur le 100m nage libre, était là pour découvrir mais nourrissait de grosses ambitions sur cette distance. Avec un temps de 48"65, l'Amiénois termine finalement avec le 13e temps des demi-finales. Une grosse désillusion pour lui, comme il l'a déclaré à la sortie de sa course. "Je pense que j’avais toutes mes chances." a-t-il confié, visiblement très déçu. 

Revivez la demi-finale de Jérémy Stravius

Mathieu Aellen