relais américain
Les Américains champions du monde | AFP

Américains ... et Américaines sur le toit du monde

Publié le , modifié le

A l'issue d'une superbe course qu'ils ont menée de bout en bout et malgré le retour des Brésiliens, les Américains ont été sacrés champions du monde sur 4x100 m nage libre. Arrivé un filet d'eau plus tard, le relais brésilien se contente donc de la deuxième marche du podium, devant de vaillants Hongrois. Quelques minutes plus tard, les Américaines se sont inspirées de leurs homologues masculins pour décrocher l'or, elles aussi. Le record du monde de la Suédoise Sarah Sjöström en 51 sec 71, a failli passer inaperçu !

Annoncés favoris de cette finale, les Américains n'ont pas failli et l'explication a rapidement tourné court, tant le premier relayeur, Caeleb Dressel, a assommé ses rivaux. Il s'est d'ailleurs fait un malin plaisir à signer la meilleure performance mondiale de l'année en 47'26''. Les Français, double-tenants du titre, n'étaient pas présents, tout le contraire des supporteurs hongrois. Devant leur public, les Hongrois montent en effet sur la 3e marche du podium devant les Russes et les Australiens. Parfaitement lancé par Caeleb Dressel le relai US a pu triompher lorsque la star Nathan Adrian a conclu victorieusement en résistant au Brésilien Fratus.

Sarah Sjöström sous les 52 secondes

Dix minutes plus tard, c'était au tour des Américaines de triompher, et ce, malgré le record du monde sur 100 m de la Suédoise Sarah Sjöström en 51 sec 71 ! En tête après le premier relais de la première femme sous les 52 secondes, les Suédoises ont fini par craquer laissant les Etats-Unis, emmenés par une Katie Ledecky intouchable, terminer avec l'or devant l'Australie et les Pays-Bas.

francetv sport @francetvsport

Championnats du Monde de Natation