Usain Bolt
Usain Bolt | OLIVIER MORIN / AFP

RETRO. Usain Bolt indétrônable en 2015

Publié le , modifié le

Il n'aura fallu que quelques jours à Usain Bolt pour marquer de son empreinte cette année 2015. Après un début de saison inquiétant, et quelques soucis physiques, le sprinteur jamaïcain de 29 ans a mis tout le monde d'accord lors des Mondiaux de Pékin, mettant à genoux Justin Gatlin et réalisant surtout un nouveau triplé 100 m / 200 m/ relais. Face aux critiques et à une solide concurrence, le Roi Bolt n'a pas encore abdiqué.

"Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi", disait le roi de Suède Charles XII. Soucieux de rentrer dans la légende du sport, Usain Bolt n'en demeure pas moins un homme exceptionnel. Pourtant, le règne de l'enfant de Trelawny a bien failli vaciller le 23 août dernier. Sept ans après son avènement, dans ce même "Nid d'oiseau" à Pékin, et deux ans après les Mondiaux de Moscou, le roi Bolt remettait sa couronne mondiale en jeu dans la capitale chinoise. 

Usain Bolt
Usain Bolt

Quelques mois plus tôt, "l'Eclair" effectue un timide début de saison, qui laisse penser à bon nombre d'observateurs qu'il ne sera pas prêt pour le grand rendez-vous de l'été. Ses chronos ne sont pas à la hauteur du champion qu'il est, et plus inquiétant, son corps donne des signes de fatigue, notamment au niveau des articulations. Contraint de déclarer forfait pour différents meetings, les mauvaises langues s'empressent d'annoncer la proche fin de son règne. Et pendant ce temps, l'enfant terrible de l'athlétisme mondial Justin Gatlin -invaincu depuis plus d'un an- multiplie les performances…

Même si Bolt a rassuré lors de ces dernières sorties, tout laisse à penser que le Jamaïcain risque de laisser son trône à l'Américain qui avait été suspendu cinq ans pour dopage. Le 23 août, jour de la finale du 100 m, les amoureux du sport prient pour que Bolt remette Gatlin à sa place. Au signal du départ, le Jamaïcain prend un léger ascendant sur l'Américain, mais ce dernier revient doucement, si bien que l'on pense assister à sa victoire. Mais pour un petit centième de seconde (9.79 contre 9.80), c'est Usain Bolt qui est devant. Bolt n'est donc pas mort, vive Bolt !

Conscient que ce succès était bien moins confortable que les précédents, Usain Bolt a du mal à se lâcher et avouera sans mal qu'il s'agissait de la victoire la plus difficile de sa carrière. Et l'homme le plus rapide de la planète (record à 9 sec 58) ne va pas se satisfaire de cette nouvelle médaille d'or. Quatre jours plus tard, Bolt déroule dans le 200 m (19 sec 55), et bat une nouvelle fois Gatlin, avant de se faire renverser, par un caméraman… Et comme ce fut le cas aux Mondiaux de Moscou, aux JO de Londres, aux Mondiaux de Berlin et aux JO de Pékin, "la Foudre" signe un tout aussi renversant triplé avec le relais. Devenu l'athlète le plus honoré aux Mondiaux avec 11 médailles d'or et deux en argent, le roi Bolt décide d'écourter sa saison 2015 dès le 7 septembre, avant de se tourner vers les JO de Rio…


 

Romain Bonte