Renaud Lavillenie champion du monde en salle de saut à la perche à Portland

Renaud Lavillenie champion du monde en salle de saut à la perche à Portland

Publié le , modifié le

Renaud Lavillenie est devenu, à Portland, pour la deuxième fois de sa carrière champion du monde en salle de saut à la perche. Le champion olympique de Londres et recordman du monde s'est imposé avec un saut réussi à sa première tentative à 6,02m. Il devance l'Américain Sam Kendricks (5,80 m) et le Polonais Piotr Lisek (5,75 m).

Il n'y a donc que les championnats du monde en extérieur qui résistent à Renaud Lavillenie. Après Istanbul en 2012, le Français a conquis l'or lors des Mondiaux en salle à Portland cette nuit au terme d'un concours totalement maîtrisé. A moins de cinq mois des jeux Olympiques 2016 de Rio (Brésil), où il remettra en jeu son titre conquis en 2012 à Londres, Lavillenie a passé à ses premières tentatives 5,75 m, 5,90 m et 6,02 m, nouveau record des Championnats du monde en salle. Il s'est ensuite attaqué à son record du monde (6,16 m en 2014), mais a nettement échoué à 6,17 m. Lavillenie a devancé l'Américain Sam Kendricks (5,80 m) et le Polonais Piotr Lisek (5,75 m).

Rendez-vous à Rio

A 29 ans, Renaud Lavillenie confirme sa grande forme en ce début de saison 2016. Pour la 19e fois de sa carrière et la troisième fois de la saison après des sauts à 6,02m en février à Clermont-Ferrand et à 6,03m à Jablonec il y a deux semaines, il a passé la fameuse la barre des 6 mètres avec un saut à 6,02m effaçant ainsi au passage le record du monde des championnats réussi par Steve Hooker en 2010 (6,01m). A cinq mois des JO, le Clermontois s'affiche comme le grand favori à sa propre succession et efface la déception des Mondiaux en plein air à Pékin l'été dernier où il avait pris la troisième place (5,80m). Le Canadien Shawn Barber, vainqueur de l'or en Chine, s'est arrêté à 5,75 m (4e) et le Grec Konstadinos Filippidis, champion du monde en salle en 2014 à Sopot (Pologne), s'est classé 7e.

Benoit Jourdain @BenJourd1