Renaud Lavillenie perche
Le perchiste français Renaud Lavillenie | AFP - LUKAS SCHULZE

Les Mondiaux de Portland, une simple escale avant Rio

Publié le , modifié le

A cinq mois des jeux Olympiques 2016 de Rio, le roi du saut à la perche Renaud Lavillenie est le grand favori des Championnats du monde en salle de Portland qui débute jeudi en l'absence de la Russie, suspendue pour dopage. "Une médaille d'or aux Mondiaux, ça ne se refuse pas", indique Renaud Lavillenie, recordman du monde en salle de la perche, et champion olympique en titre.

A la différence des autres cadors de l'athlétisme, comme le Jamaïcain Usain Bolt qui boude systématiquement la saison indoor ou les stars américains (Allyson Felix, Justin Gatlin et Tyson Gay), Lavillenie a fait des Mondiaux-2016 un rendez-vous important sur la route de Rio. Le détenteur du record du monde (6,16 m), champion olympique 2012, retrouvera au Centre des Congrès de Portland celui qui pourrait être son principal adversaire à Rio, Shawn Barber. Le Canadien, sacré champion du monde en 2015, en plein-air à Shanghai, est entré en janvier à 21 ans dans le club fermé des perchistes à 6 m, mais Lavillenie a repris l'ascendant depuis.

Le champion du monde 2012 en salle, absent en 2014 à Sopot (Pologne) sur blessure, a fini la préparation du rendez-vous de Portland en passant une barre à 6,03 m à Jablonec (Rép. tchèque) pour conforter sa première place au bilan de la saison. Lavillenie, 29 ans, n'est pas la seule chance française lors de ces Mondiaux-2016, deux ans après les trois médailles engrangées en 2014 à Sopot.

Rivalité française sur 60m haies

Pascal Martinot-Lagarde avait ramené de Pologne une médaille d'argent sur 60 m haies, synonyme d'énorme déception puisqu'il avait manqué le titre, revenu à l'Américain Omo Osaghae, pour 1/100e de seconde. "PML", 24 ans, débarque aux Etats-Unis avec le 3e meilleur chrono de la saison (7.47) et son premier rival sera son compatriote Dimitri Bascou, en tête du bilan annuel (7.41). Le concours féminin de saut à la perche pourrait aussi se décider à très haute altitude: l'Américaine Jenn Suhr, qui a porté son record du monde à 5,03 m fin janvier, a finalement décidé d'aller à Portland pour croiser le fer avec sa compatriote Sandi Morris (4,95 m le week-end dernier lors des Championnats des Etats-Unis, dans la même salle de Portland) et la Grecque Ekaterini Stefanidi (4,90 m).

Sur 60 m, Powell, ancien détenteur du record du 100 m et N.1 mondial sur la distance cette saison (6.49), va tenter de remédier à une incroyable anomalie: jamais un Jamaïcain n'a remporté le titre mondial en salle. Mais il aura à faire à un contingent américain musclé avec Trayvon Bromell et Mike Rodgers, au vétéran Kim Collins ou encore au Chinois Su Bingtian. Les Jamaïcaines collectionnent en revanche les couronnes mondiales sur 60 m, mais la tenante du titre, Shelly-Ann Fraser-Pryce, a préféré se concentrer sur Rio. Elle ainsi laisse le champ libre à la Néerlandaise Dafne Schippers, championne du monde 2015 du 200 m et vice-championne du monde du 100 m qui s'est toutefois fait rejoindre en tête du bilan annuel du 60 m (7.00) par l'Américaine Barbara Pierre.

La délégation fra​nçaise

DAMES: Carole Zahi (60 m), Jeanine Assani Isouf (triple saut)
MESSIEURS: Dimitri Bascou (60 m haies), Pascal Martinot-Lagarde (60 m haies), Jérôme Clavier (perche), Renaud Lavillenie (perche), Kafétien Gomis (longueur), Benjamin Compaoré (triple saut), Jérémy Lelèvre (heptathlon), Harold Correa (triple saut)

Les princ​ipaux engagés

MESSIEURS
60 m: Asafa Powell (JAM), Kim Collins (SKN), Trayvon Bromell (USA), Mike Rodgers (USA), Su Bingtian (CHN)
400 m: Bralon Taplin (GRN)
800 m: Musaeb Abdulrahman Balla (QAT), Boris Berian (USA)
1500 m: Abdalaati Iguider (MAR)
3000 m: Dejen Gebremeskel (ETH)
60 m haies: Dimitri Bascou (FRA), Omar McLeod (JAM), Pascal Martinot-Lagarde (FRA)
Hauteur: Gianmarco Tamberi (ITA), Mutaz Essa Barshim (QAT)
Perche: Renaud Lavillenie (FRA), Shaw Barber (CAN), Sam Kendricks (USA), Konstadinos Filippidis (GRE)
Longueur: Marquis Dendy (USA), Kafétien Gomis (FRA), Huang Changzhou (CHN), Wang Jianan (CHN)
Triple saut: Dong Bin (CHN), Benjamin Compaoré (FRA)
Poids: Kurt Roberts (USA)
Heptathlon: Aston Eaton (USA)

DAMES
60 m: Dafne Schippers (NED), Barbara Pierre (USA)
400 m: Quanera Hayes (USA), Natasha Hastings (USA)
800 m: Ajee Wilson (USA)
1500 m: Dawit Seyaum (ETH)
3000 m: Genzebe Dibaba (ETH), Meseret Defar (ETH)
60 m haies: Brianna Rollins (USA)
Hauteur: Vashti Cunningham (USA), Ruth Beitia (ESP)
Perche: Jennifer Suhr (USA)
Longueur: Brooke Stratton (AUS)
Triple saut: Yulimar Rojas (VEN)
Poids: Michelle Carter (USA), Valerie Adams (NZL)

AFP