Sebastian Coe
Le nouveau président de l'IAAF, Sebastian Coe | AFP - WANG ZHAO

Sebastian Coe, à quelques heures de la présidence de ses rêves

Publié le , modifié le

Elu président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) juste avant l'ouverture des championnats du monde de Pékin, Sebastian Coe va prendre ses fonctions officiellement à l'issue de la dernière épreuve dans le Nid d'oiseau. Dans une interview exclusive accordée à notre confrère Emmanuel Lefort, dans laquelle il parle notamment de la dimension d'Usain Bolt (à voir dans Stade 2 ce dimanche à partir de 17h30), le Britannique évoque son nouveau rôle.

Après quinze années de règne, Lamine Diack va céder sa place à la présidence de l'IAAF ce soir. Son successeur, élu à Pékin juste avant le début des Mondiaux, est un nom illustre du demi-fond (deux fois champion olympique du 1500m et vice-champion olympique du 800m): Sebastian Coe. A 58 ans (bientôt 59), le président du Comité d'organisation des JO de Londres en 2012 accède à un poste dont il rêvait: "Je n'ai jamais autant voulu un travail", a-t-il confié à Emmanuel Lefort. "Comme je l'ait dit quelques minutes avant le vote pour la présidence lors du Congrès, je n'ai jamais été aussi bien préparé pour une fonction".

Plutôt discret toute la semaine, la dernière de son prédécesseur Lamine Diack, il n'a pas perdu une miette du spectacle au Nid d'oiseau: "Est-ce que ces championnats ont été beaux ? Oui", lance-t-il. Totalement fan d'Usain Bolt, il avoue: "Je ne crois pas que dans le sport, depuis Mohamed Ali, quelqu'un ait autant capté notre imagination que lui." Mais sa mission est justement de faire émerger d'autres têtes d'affiche: "Nous devons montrer aux gens qu'il n'y a pas qu'Usain Bolt." Il va être surtout attendu sur le plan du dopage, suites aux récentes mises en cause dans la presse. "Sebastian Coe va impulser une autre dynamique, une autre vision de la lutte antidopage", espère Bob Tahri. "La manière dont il parle, la manière dont je sais qu’il a lutté contre le dopage, je pense qu’il va faire des choses très intéressantes", espère Teddy Tamgho.