Asafa Powell
Le sprinteur jamaïcain Asafa Powell | AFP - ANDREAS SOLARO

Powell peut-il battre Bolt ?

Publié le , modifié le

Asafa Powell a encore dominé son sujet mardi en remportant le 100 m de la réunion de Bellinzona, en Suisse, dans le temps de 9"87, pour ce qui constituait sa dernière sortie avant les Mondiaux de Pékin fin août. En l'absence d'Usain Bolt, perturbé par les blessures et la méforme, il est celui qui a réalisé les meilleures performances cette saison. A 32 ans, Asafa Powell peut-il battre son compatriote jamaïcain pour le titre mondial ? Il le croit en tout cas et met tous les atouts de son côté pour cela.

Sitôt sa dernière course bouclée, le sprinteur s'est remobilisé sur son objectif principal. Il va désormais finaliser sa préparation en vue des Mondiaux par un stage avec son groupe d'entraînement en Autriche. Car tout ce qu'il a fait cette saison, c'est pour enfin obtenir le graal à Pékin. "Les Mondiaux c'est excitant... Or je n'ai jamais eu de titre en individuel sur le 100 m alors si ça pouvait le faire..." déclarait-il il y a peu en affichant ses ambitions. Tout en considérant avec raison que, pour s'en sortir dans une finale mondiale, il fallait qu'il puisse maintenir sa performance. "Courir le 100 m en moins de 10 secondes, c'est un des trucs qui me motive plus". Et il l'a fait plusieurs fois depuis qu'il a débuté sa préparation, avec notamment un 9"81 le 4 juillet dernier lors du meeting de Paris-Saint-Denis. 

Certes c'est encore un peu loin de son meilleur temps (9"72 en septembre 2008), et il est peu probable qu'il ne puisse le réaliser de nouveau, mais c'est surtout sa régularité qui permet à Powell de pouvoir s'affirmer comme un prétendant au titre mondial. Deux fois troisième sur la distance en 2007 et en 2009, il peut espérer enfin décrocher l'or cette année. Et, à défaut de l'effacer, faire oublier la tache qui a marqué sa carrière: son contrôle positif en 2013 et la suspension qui a suivi, l'empêchant de participer aux Mondiaux de Moscou. Cette fois-ci, il a une revanche à prendre et devrait pouvoir s'affirmer devant Tyson Gay et Justin Gatlin (tous deux suspendus également pour dopage dans leur carrière); à condition évidemment de se débarrasser aussi de son meilleur ennemi intime Usain Bolt.

Bolt en perte de vitesse

Le paradoxe est que, cette année, Bolt n'a pratiquement pas couru en compétition, et surtout sur 200 m. Sur la ligne droite, il n'entre même pas dans le Top 5 des performances 2015. La faute à des blessures, une préparation tronquée ou peut-être une certaine lassitude, comme on pu l'affirmer quelques observateurs. Faut-il y voir une sorte de déclin ? Asafa Powell ne souscrit pas à cette thèse.  "Tous les coureurs connaissent des blessures. J'en ai subi plusieurs et je suis toujours rapide.. et je souhaite qu'il retrouve sa forme". Mais il veut croire pourtant que Bolt ne sera pas totalement au mieux pour Pékin.

Powell laisse même entendre qu'il serait mieux pour son compatriote de ne pas s'aligner sur le 100 m. "S'il n'est pas à 100%, il devrait songer à ne participer qu'au relais ou encore au 200 mètres". Pour lui, en tout cas, si vraiment il ne peut pas être au summum de sa forme, il serait préférable pour son image que Bolt ne tente pas de défendre son titre au 100 m.

Quant à lui, malgré son âge, il attend ce rendez-vous avec impatience. "Courir vite à mon âge, c'est toujours possible. Je me sens toujours et même un peu plus fort qu'avant. Mon corps répond de la même manière. Je suis très fort, je vais très vite et je suis en bonne santé. L'expérience me permet de garder mon corps en bonne santé, et c'est une des clés... " affirme-t-il après avoir fait depuis le printemps le plein de résultats et de confiance. Cette année sera peut-être la bonne.

Christian Grégoire