Relais 4x100m
Christophe Lemaitre lors du 4x100m. | JULIEN CROSNIER / DPPI MEDIA

Pékin-2015: trois jours pour faire remonter le cours de la France

Publié le , modifié le

A l'aube des trois dernières soirées aux Mondiaux de Pékin, l'équipe de France ne compte que deux médailles de bronze à son compteur. Un an après le record de 23 médailles récoltées à Zurich lors des championnats d'Europe, le bilan est mince, mais s'explique notamment par les nombreuses absences de médaillables (Mekhissi, Diniz, Lesueur, Tamgho, Mayer). Dans ces trois jours, trois grandes chances de médailles sont encore possibles. Sans oublier les surprises...

Le cours des bourses asiatiques a plongé en début de semaine. Mais c'est bien le cours de la France, aux Mondiaux de Pékin, qui est en berne. Suite à la cascade de blessures et de forfaits, la moisson de médailles ne pouvait rivaliser avec le record absolu des Bleus dans cette compétition (8 médailles au maximum). Mais tout espoir de voir ce bilan s'améliorer n'est pas perdu. En battant en demi-finale du 800m son record d'une demi-seconde, Rénelle Lamote (2e de sa série) a montré qu'elle pouvait faire des miracles. Neuvième temps des finalistes, peut-elle le faire encore samedi (13h15) ? Le relais 4x400 masculin, peut-il aussi faire de même, lui qui pointe au 6e rang de la hiérarchie mondiale cette année, à deux secondes des indestructibles américains ? Dans trois autres épreuves, les chances sont peut-être plus importantes.

Vidéo: Le portrait de Rénelle Lamote avant les Mondiaux

Le 110m haies (aujourd'hui à 15h20)

Avec trois Français présents en finale, soit plus que les Américains ou les Jamaïquains, les chances d'en voir prendre une médaille sont élevées. Mais Pascal Martinot-Lagarde, Garfield Darien et Dimitri Bascou savent que la discipline est aléatoire, à hauts risques, et qu'ils peuvent tout autant être en or que chuter à la première haie. C'est aussi le cas de leurs adversaires. D'autant que les huit hommes se tiennent, pour leur meilleure performance de la saison, en moins de deux dixièmes. Un souffle qui peut faire toute la différence. 

Vidéo: Dimitri Bascou en demi-finale

Le 4x100m masculin (séries samedi à 6h20, finale à 15h10)

Sans Jimmy Vicaut, la France avait pris le bronze l'an dernier à l'Euro et fini deuxième du 4x200m en mai à Nassau aux Mondiaux de relais. Avec le finaliste du 100m à Pékin, les Bleus ont une belle carte à jouer. C'est pour cela que le staff tricolore a décidé d'aligner ses deux leaders, Vicaut et Christophe Lemaitre, dès les séries. Si les deux premières places semblent promises aux Etats-Unis et à la Jamaïque, comme pour le 110m haies, le 4x100 est une discipline à risques. Un passage hors zone, un témoin qui tombe, de grands favoris sont passés à côté de la victoire pour moins que ça.

Vidéo: La finale du 4x100m masculin de l'Euro-2014

Le 4x400m féminin (séries samedi à 4h15, finale dimanche à 14h05)

Champion d'Europe l'an dernier grâce à une ligne droite de feu de Floria Guei, le relais 4x400 peut encore faire des étincelles. A Nassau, en mai dernier, il avait échoué d'un souffle derrière les Britanniques, 3e de ces Mondiaux de relais. Floria Guei est bien décidée à faire admirer son final. Pour un nouveau podium ?

Vidéo: La finale de l'Euro-2014