Bilan 10e journée Pékin 2015
Le point sur la 10e et dernière journée | DR

Pékin 2015 – Ce qu’il faut retenir de la 10e journée des Mondiaux

Publié le , modifié le

La dernière journée des Mondiaux de Pékin a tenu toutes ses promesses ! Les Jamaïcains et les Américains se sont renvoyés la balle en relais, tandis que Derek Drouin a remporté le concours de la hauteur et Asbel Kiprop un 1500m explosif. Le point sur ce qu'il ne fallait pas manquer ce dimanche.

5000 m dames – Genzebe Dibaba surprise par Almaz Ayana

10 ans après sa sœur aînée Tirunesh Dibaba (5000-10000m à Helsinki), Genzebe rêvait de s’offrir un doublé 1500-5000m mémorable. Mais le scénario de la finale du 5000m ce dimanche à Pékin a complètement bousculé l’ordre établi. Sa compatriote Almaz Ayana a crânement tenté sa chance en plaçant une accélération foudroyante à 1400m de la ligne pour s’envoler vers la victoire avec un 14:26.83, record des championnats ! Décramponnée, Dibaba n’a même pas réussi à sauver sa 2e place, doublée par Senbere Teferi. Un triplé éthiopien flamboyant !

Hauteur hommes - Drouin plus haut que tout le monde

Un concours complètement fou. Sur la hauteur masculine, le Canadien Derek Drouin a été sacré après un barrage à 2,34m. Il a devancé l’Ukrainien Bohdan Bondarenko et le Chinois Guowei Zhang, tous les deux médaillés d’argent. Les trois hommes n'avaient pas réussi à se départager auparavant, en butant tous à 2,36m. Il faut dire que les conditions climatiques et la piste légèrement humide n'ont pas avantagé les sauteurs. Parmi les favoris de l'épreuve, Mutaz Essa Barshim a quant à lui échoué à la quatrième place. 

Javelot dames – Molitor succède à Obergföll

Le vivier allemand du javelot dames est décidément exceptionnel. Deux ans après le sacre de Christina Obergföll (4e ce dimanche), c’est Kathrina Molitor qui a raflé la mise avec un jet mesuré à 67.69m (meilleure performance mondiale de l’année). Elle devance la Chinoise Huihui Lyu avec 66,13m, record d’Asie, et la Sud-africaine Sunette Viljoen en 65.79m.

1500m hommes – Qui pouvait battre Kiprop ?

Pas besoin de potasser sa stratégie de course lorsque l’on s’appelle Asbel Kiprop. 10e à 300m de l’arrivée alors que les autres concurrents se disputaient la tête de course, le Kényan a placé une accélération mémorable pour prendre les devants en doublant tous ses adversaires dans le couloir extérieur ! A l’arrivée, il devance son compatriote Elijah Motonei Mangoi et le Marocain Abdalaati Iguider.

 

4x400 hommes – Un final en apothéose

Battu par la Jamaïque chez les dames, les USA ont pris leur revanche quelques minutes plus tard chez les hommes. Avec David Werburg, Tony McQuay, Bryshon Nellum et LaShawn Merrit, le relais américain s’est imposé en 2:57.82, meilleure performance mondiale de l’année. A la deuxième place, Trinidad et Tobago a battu son record national en 2 :58.20 tandis que la Grande-Bretagne a soufflé la Jamaïque sur la ligne d’un millième en 2 :58.51. La dernière épreuve de ces Mondiaux a été l'une des plus explosives.

Les autres résultats :

Sur 4x400m dames, les Françaises n'ont pas eu de réussite. 4e de leur relais avant le dernier passage de témoin, les Tricolores ont vu Agnès Raharolahy être déstabilisée pendant que la Jamaïque s'imposait.

Ce matin, Mare Dibaba avait apporté à l'Ethiopie son premier titre mondial du marathon dames.