Mondiaux : Tavernier et Bosse, rayons de soleil français à Londres

Mondiaux : Tavernier et Bosse, rayons de soleil français à Londres

Publié le , modifié le

Matinée bien difficile pour la France aux Championnats du monde de Londres. Alexandra Tavernier, qualifiée dès son premier lancer au marteau, et Pierre-Ambroise Bosse, en demi-finale du 800m, sont les deux seuls rayons de soleil d'une session pluvieuse au Stade Olympique. Pour le reste, Neola et Zahi (100m), Assani Issou (triple saut) et Atine-Venel et Hanne (400m) sont éliminés. Antoinette Nana Djimou a fait une entrée moyenne dans le concours de l'hepthtlon. Ce samedi soir, Bolt sera en demi-finale du 100 mètres.

Un petit jet et puis s'en va, sourire aux lèvres. Au meilleur moment, Alexandra Tavernier a sorti ce qu'elle avait de meilleure en elle cette avec un lancer du marteau à 72,69 mètres (6e place) et ce dès son premier jet ! La meilleure marque de la matinée a été réalisée par la Polonaise Mawina Kopron (74,97m) alors qu'Anita Wlodarczyk, la championne du monde sortante, a lancé à 74,61m. Pour Tavernier, médaillée de bronze à Pékin en 2015, rendez-vous désormais lundi soir pour la finale. "J'ai changé de coach après Pékin, ce qui signifie changer de communication. Ils n'ont pas la même philosophie d'entraînement. Et puis j'ai changé de lieu de vie. Beaucoup de changements en un laps de temps très court. (...) Ça a été très dur et j'avoue avoir eu beaucoup de mal à repartir cette saison", avait expliqué il y a deux jours la jeune femme, 11e aux Jeux de Rio.

Le très beau jet de Tavernier

Bosse solide

Engagée dans une série relevée avec Nijel Amos, médaillée d'argent aux JO de Londres en 2012, et Adam Kszczot, double champion d'Europe, Pierre-Ambroise Bosse a tenu son rang et pris la deuxième place avec un temps de 1'47''25, battu seulement par Amos. L'autre Français, Samir Dahmani, n'a pas pu se qualifier, sixième de sa série entre 1'48''62.

Le 800m de "PAB"

Soupe à la grimace pour les autres Français

La matinée avait bien mal commencée pour le clan français avec les éliminations de Teddy Atine-Venel (4e de sa série en 45''90) et de Mamoudou Eliman Hanne (7e en 45''89). Le meilleur temps des séries est à mettre à l'actif du Bostwanais, Isaac Makwala (44''55) devant Steven Gardiner (44''75) et l'autre Bostwanais, Baboloki Thebe (44''82). La nouvelle star de l'athlétisme, Wayde Van Niekerk a lui clôturé son tour de piste avec le 16e temps (45''27).

Pourtant arrivée avec un saut qui lui aurait permis de se qualifier, Jeannine Assani Issouf (13,87m) n'a pas pu passer la barre des 14,20m. Déception pour elle. Pour Orphée Neola sur 100 mètres, il s'agissait d'apprendre et la Française a réussi un chrono de 11''58. En revanche pour sa compatriote, Carole Zahi (11''41), la non-qualification pour les demi-finales est une petite désillusion.

Neola éliminée sur 100 mètres

L'Allemande, Gina Lückenkemper a fait forte impression en achevant son 100 mètres en 10''95, meilleur temps des séries devant les deux Ivoiriennes Marie-Josée Talou (11''00) et Murielle Ahouré (11''04). Elaine Thompson, l'immense favorite, a réussi 11''05 à égalité avec Torie Bowie (11''05 aussi) et juste devant Dafne Schippers (11''08).

Débuts mitigés pour Nana Djimou

Comme il est de tradition, l'heptathlon commençait par le 100 mètres haies ce samedi. Antoinette Nana Djimou a réussi le 9e temps des engagées en 13''46, assez loin de son temps de référence de la saison (13''31). C'est Nadine Visser qui a affolé le chrono sur les haies avec un joli 12''85. A la hauteur,  Nana Djimou a alterné le bon et le moins bon techniquement. Bilan, elle doit se contenter d'une sait à 1,71m et cumule à ce stade de la compétition 1923 points, ce qui la place en 18e position. Cet hepthatlon est mené Nafissatou Thiam, la championne olympique, avec 2215 points devant Yorgelis Rodriguez (2207 points) et Carolin Schäfer (2165 points).

Le 100m haies de Nana Djimou

Christophe Gaudot @ChrisGaudot