Ninon Guillon-Romarin
Ninon Guillon-Romarin, détentrice du record de France du saut à la perche. | STEPHANE KEMPINAIRE / DPPI

Mondiaux d’Athlétisme 2018 : Ninon Guillon-Romarin, la perchiste de tous les records

Publié le , modifié le

Même dans ses rêves les plus fous, Ninon Guillon-Romarin n'avait jamais imaginé une telle ascension. En battant le record de France du saut à la perche féminin avec une barre de 4,72 mètres, au All Star Perche, la jeune athlète de 22 ans a changé de dimension. Une juste récompense pour celle qui a commencé la perche il y a dix ans par un "concours de circonstances", et qui fait aujourd'hui partie des principales chances de médailles françaises, à l'occasion des Mondiaux d'Athlétisme en salle ce week-end à Birmingham (à suivre sur France O et France tv sport dès vendredi à 19h45).

"Je visais une performance de ce style, mais ça restait un objectif lointain. Je ne pensais pas que cela arriverait si tôt", déclarait la Messine, émue après son magnifique exploit. Quand elle a démarré la perche, la jeune Ninon n'était pas destinée à un tel avenir. "Je n'étais pas dans une famille d'athlète, confesse cette fille de deux professeurs d'EPS lors d'une interview à trackandlife.fr. Je ne connaissais pas le saut à la perche, je n'avais pas l'ambition de faire du haut niveau, ni de battre des records. J'ai continué parce que ça fonctionnait bien."

 

Recordwoman chez les Benjamines

En effet, les records, Ninon Guillon-Romarin les contemple depuis belle lurette. En benjamines deuxième année, elle est passée de zéro à 2,70 mètres, établissant, déjà, le record de la catégorie d’âge. Cet essor, elle le doit à Agnès Livebardon, ancienne prof de gym et perchiste de très bon niveau. "C'est un concours de circonstances qui a fait que j'ai commencé en rencontrant Agnès Livebardon qui était professeur d'EPS à Clermont-Ferrand avant d'être mutée chez moi à Bourges, précise la native de Moselle. Elle m'a fait essayer la perche parce que j'étais au club. J'ai battu le record de mon club, celui du département, de la région...c'est monté au fur et à mesure".

Double championne de France chez les seniors

Une ascension progressive qui lui a permis d'être sacrée championne de France du saut à la perche en 2016 et en 2018. "On l'espérait (son record) depuis longtemps, lâchait Sébastien Homo, l'un des entraîneurs de Guillon-Romarin à l'issue de la performance de son athlète à la troisième édition du All Star Perche. On s’entraîne pour les Mondiaux et elle prouve qu'elle arrive en forme."

Un nouveau statut à assumer

Une forme qui lui confère un nouveau statut : celui de favorite aux Championnats du monde d’athlétisme en salle (du 2 au 4 mars sur France O et France tv sport). Mais du haut des sautoirs, Ninon Guillon-Romarin, titulaire d'un master 1 MEF, accueille tout cela avec tranquillité. "Je vais apprendre à arriver en compétition dans ce rôle. Mais je ne suis pas du genre à stresser. Je sais qu'en continuant à travailler dans le même sens, avec les mêmes intentions, ça devrait continuer !" Au point de battre un nouveau record ? Réponse samedi, lors de son entrée dans la compétition.