renaud lavillenie mondiaux londres 2017
Renaud Lavillenie lors des qualifications du saut à la perche des Mondiaux de Londres | Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Mondiaux 2017 : Renaud Lavillenie et Axel Chapelle en finale, pas Kevin Menaldo et V.Lavillenie

Publié le , modifié le

Renaud Lavillenie et Axel Chapelle se sont qualifiés pour la finale du saut à la perche des championnats du monde de Londres. Kevin Menaldo et Valentin Lavillenie ont eux été éliminés. La finale aura lieu mardi soir à partir de 20h35.

Présents en nombre à Londres, les perchistes français ont déjà perdu la moitié de leurs forces ! Renaud Lavillenie et Axel Chapelle se sont qualifiés pour la finale des championnats du monde de Londres, contrairement à Valentin Lavillenie et Kevin Menaldo. Rendez-vous mardi à partir de 20h35. 

Renaud Lavillenie facile, Chapelle solide

Le leader de la perche française n'a pas fait de détail lors des qualifications. Après deux impasses à 5m30 et 5m45, Renaud Lavillenie a passé 5m60 du premier coup. Il n'a pas été plus embêté par la marque des 5m70. Seul lui et le Polonais Piotr Lisek, autre candidat au podium mardi, ont terminé les qualifications sans aucun échec. Champion du monde juniors en 2014, Axel Chapelle a réussi ses premiers pas aux Mondiaux seniors. Après un premier échec à 5m30, le perchiste de 22 ans a enchaîné trois barres à 5m30, 5m45 et 5m60. Il s'est ensuite rapproché de son record personnel (5m72) pour franchir 5m70 au 3e essai. 

Valentin Lavillenie de peu, la mésaventure de Kevin Menaldo

Valentin Lavillenie est lui resté bloqué à 5m60. Une barre qui aurait pu lui permettre de se qualifier. En effet, quatre perchistes ont atteint la finale avec cette marque. La décision s'est donc faite au nombre d'essais, avec un échec malheureusement éliminatoire pour le perchiste de 26 ans. Déception également pour Kevin Menaldo. Le vice-champion de France n'a pu faire mieux que 5m45, échouant trois fois à 5m60. Mais Menaldo s'est estimé lésé lors d'un de ses essais, la profondeur des barres ne correspondant pas à ce qu'il avait demandé. 

Sam Kendricks et Wocjiechowski se sont fait peur

Le favori Sam Kendricks a joué avec le feu, et il est passé tout proche de se brûler après deux essais ratés à 5m60. Mais le perchiste américain, invaincu cette saison, a su retrouver ses esprits pour réussir sa dernière tentative, avant de passer 5m70 au premier coup. Le Polonais Pawel Wojciechowski, champion du monde en 2011, a également connu des difficultés. Il a eu besoin de trois essais à 5m60 et 5m70.

Lire aussi : Mondiaux 2017 : rude concurrence pour Renaud Lavillenie