Mondiaux 2017 : Mahiedine Mekhissi, le 1500 pour oublier le 3000

Mondiaux 2017 : Mahiedine Mekhissi, le 1500 pour oublier le 3000

Publié le , modifié le

Quatrième du 3000 steeple malgré un dernier tour de piste de folie, Mahiedine Mekhissi se concentre désormais sur le 1500m. Les séries, qui se déroulent ce jeudi soir, devraient donner un bon aperçu de sa condition physique, et de ce qu’il peut espérer.

C’est l’une des images marquantes de ces Mondiaux : Mahiedine Mekhissi, assis sur la piste près d’une des barrières du 3000 steeple. On peut voir la détresse s’emparer de son visage, lire dans ses yeux cet entremêlement de déception et de souffrance, lui qui vient de terminer quatrième de l’épreuve, malgré un énorme finish.

Non, le Français n’a pas glané de troisième médaille mondiale, sur la discipline qui l’a révélé au grand public, en 2008. Le stade a longtemps retenu son souffle, en le voyant réaliser ce dernier tour de folie, alors que le podium semblait acquis pour Kipruto, Jager et Elbakalli. Dans la dernière ligne droite, l’ovation est montée crescendo quand les spectateurs ont compris qu’il pouvait y avoir un autre dénouement que celui qui se dessinait depuis le début de la course. Mais non, Mahiedine Mekhissi est venu mourir sur les talons d’Evan Jager. Parti trop tard, trop loin, le Rémois peut nourrir quelques regrets.


« Je ne peux pas me satisfaire d’une quatrième place. Je reviens de loin mais j’ai été spectateur de la course. Quand j’ai accéléré, il était trop tard. J’ai été blessé cette année, je suis arrivé ici malade. Je n’étais pas en confiance et j’ai fait des erreurs de débutant », assume-t-il en zone mixte.

Pas favori sur 1500

Mahiedine Mekhissi a eu deux jours pour récupérer et surtout digérer sa déception. Le voilà désormais concentré sur le 1500. Sacré champion d’Europe sur la distance en 2014, il ne sera pas favori, ici, à Londres. Auteur d’un chrono de 3’35’’56 cette saison (il a un record personnel à 3’33’’12), le Français fera malgré tout partie des hommes à surveiller. Car la saison a beau avoir été compliquée, et la préparation perturbée, son dernier tour sur le 3000 steeple en a marqué plus d’un. Mahiedine Mekhissi est un athlète qui donne tout sur la piste, et qui, en mettant ses tripes sur la piste, fait des ravages.

Le demi-fondeur rémois est dans la même série qu’Asbel Kiprop, l’un des favoris au titre. Si la délégation française a confirmé son engagement sur 1500, c’est qu’il a suffisamment récupéré du 3000 steeple. La course de ce vendredi soir devrait être un bon indicateur de son état de forme, et surtout de son esprit de revanche.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou