Mahiedine Mekhissi - Zurich 2014
Mahiedine Mekhissi | FRANCK FIFE / AFP

Mondiaux 2017 - Mahiedine Mekhissi: "J'ai encore des restes"

Publié le , modifié le

Le triple médaillé olympique du 3000 m steeple Mahiedine Mekhissi est conscient de ne pas être dans la forme de sa vie avant les séries des Mondiaux-2017, dimanche, mais a affirmé samedi avoir "encore des restes".

Quel est votre état de forme?
Mahiedine Mekhissi : "Tout va bien. Je me suis bien entraîné, bien préparé et maintenant j'ai hâte de courir. Je reviens tout juste de stage à Font-Romeu. Je suis content d'être là et de courir. Tout se passe bien, j'ai fait de bonnes séances d'entraînement, j'ai confiance en mon entraîneur. Mais ça reste que de l'entraînement, on verra comment je me sentirai dimanche."

Que seraient des Mondiaux réussis pour vous?
M.K : "C'est revenir avec une médaille. C'est le minimum. Je vais essayer de donner le maximum pour avoir le meilleur résultat possible. Je l'ai déjà fait par le passé et je sais que je peux encore le faire. J'ai mes chances, je crois en moi et tout est possible. Je suis moins performant que les autres années, je ne suis pas le Mahiedine de 2014 mais j'ai encore des restes. Je veux retrouver le niveau qui était le mien. Quand je porte le maillot de l'équipe de France, je suis un autre homme. Tout peut se passer."

Quel regard portez-vous sur vos adversaires potentiels?
M.K : "La concurrence a toujours été là et j'ai affronté des adversaires beaucoup plus redoutables par le passé, des Ezequiel Kemboi, des Paul Koech, Kipruto. L'adversité ne me fait pas peur, je suis là pour le combat, la compétition, pour faire briller l'équipe de France. Ce que j'aime c'est l'affrontement, la rivalité, l'adversité. Je vais me battre. Je ne fais pas partie des favoris mais je suis capable de faire quelque chose."

Vous êtes également aligné sur le 1500 m...
M.K: "Ma priorité c'est le 3000 m steeple. Le 1500 m, on verra après la finale, c'est juste pour m'amuser. Je n'ai pas l'entraînement nécessaire pour prétendre faire les deux. Je verrai par rapport au 3000 m steeple, si je peux faire le 1500 m derrière. Le problème c'est l'enchaînement des courses et je ne sais pas si je suis capable d'enchaîner 5 courses de très haut niveau. Je préfère être prudent. Tout dépendra du feeling et du résultat du steeple."

AFP