elaine thompson londres 2017 mondiaux
La sprinteuse jamaïcaine Elaine Thompson | JULIEN CROSNIER / DPPI Media / DPPI

Mondiaux 2017 : le sprint jamaïcain accuse le coup à Londres

Publié le , modifié le

Usain Bolt et Elaine Thompson battus, la Jamaïque n'a remporté aucune médaille individuelle sur 100m pour la première fois depuis 2005.

Le stade olympique de Londres avait souri aux sprinteurs jamaïcains en 2012. Les Caribéens avaient quitté l'Angleterre avec 10 médailles en 6 courses sur 100m, 200m et relais 4x100m, dont 4 titres olympiques. Cinq ans plus tard, pour les Mondiaux d'athlétisme, il est déjà certain que le bilan sera moins reluisant. Usain Bolt, troisième sur 100m, n'a pu défendre sa couronne mondiale et Elaine Thompson s'est écroulée en finale pour terminer 5e. La Jamaïque rentrera sans aucun titre sur 100m, une première depuis 12 ans

Thompson et Bolt, échecs différents 

A deux champions, deux scénarios. Usain Bolt venait à Londres conclure sa carrière sur un ultime succès, après 19 titres olympiques (8) et mondiaux (11). Il n'a pu faire mieux qu'une troisième place, derrière les Américains Justin Gatlin et Christian Coleman. Malgré son statut, les performances de Bolt depuis son triplé olympique (100-200-4x100) à Rio rendaient crédible un tel scénario. Impression confirmée par les séries et les demi-finales, où le Jamaïcain n'a jamais semblé à l'aise, notamment gêné au départ, contrairement à un Coleman éblouissant. Pour Elaine Thompson, c'est plutôt l'inverse. La Jamaïcaine de 25 ans, jamais titrée aux Mondiaux, est arrivée en pleine confiance. Meilleure performeuse mondiale de l'année en 10"71, elle a également signé le meilleur temps des demies (10"84). Sa 5e place dans une finale plutôt lente (10"85) est beaucoup plus surprenante. 

Les Etats-Unis au sommet

Les échecs jamaïcains profitent aux Etats-Unis. Ils ont réussi un doublé sur 100m masculin et féminin inédit dans l'histoire américaine depuis les Mondiaux 2005, où Justin Gatlin, déjà lui, et Lauryn Williams s'étaient illustrés. Il faut remonter quatre ans plus tôt, aux Mondiaux 2001 d'Edmonton, pour retrouver deux Américains en haut du podium du 100m masculin. Gatlin et Christian Coleman ont succédé à Maurice Greene et Bernard Williams. Et les succès ne devraient pas s'arrêter là. Tori Bowie, titrée sur 100m, sera la favorite du 200m. Championnes olympiques, les Américaines sont aussi très attendues sur le relais 4x100, où les Jamaïcaines ont perdu Veronica Campbell-Borwn et Shelly-Ann Frazer-Pryce. 

Le relais pour retrouver le sourire ?

Mais le six sur six, performance approchée (5/6 en 2005 et 2007) mais jamais réalisée, semble difficile. Chez les hommes, Ameer Webb aura fort à faire sur 200m face au Sud-Africain Wayde van Niekerk, au Botswanais Isaac Makwala et au Jamaïcain Yohan Blake. Et les Jamaïcains, emmenés par Usain Bolt, Yohan Blake et Julian Forte, comptent également sur le relais pour se rattraper. Mais Justin Gatlin et Christian Coleman rêvent sans doute de jouer à nouveau les trouble-fêtes.