Pierre-Ambroise Bosse
Pierre-Ambroise Bosse | Vincent Curutchet / DPPI Media

Mondiaux 2017 : le programme du mardi 8 août

Publié le , modifié le

Les championnats du monde d'athlétisme continuent sur francetv sport ! Pour la 5e journée des Mondiaux, le programme est particulièrement chargé ! Finale du saut à la perche, du 3000m steeple, du 800m ou encore du 400m ! Pour ne rien rater, lisez le programme !

Le programme du jour

Javelot / Femmes / Finale à 20h20
200 m / Femmes / Séries à 20h30
Perche / Hommes / Finale à 20h35 (Renaud Lavillenie, Axel Chapelle)
400 m haies / Femmes / Demi-finales à 21h35
Poids / Femmes / Qualifications à 21h40
3 000 m steeple / Hommes / Finale à 22h10 (Yoann Kowal, Mahiedine Mekhissi)
800 m / Hommes / Finale à 22h35 (Pierre-Ambroise Bosse)
400 m / Hommes / Finale à 22h50

A ne pas rater : le 400m masculin

Le défi de van Niekerk démarre ce soir ! Le Sud-Africain, recordman du 400m (43"03), vise un doublé 400-200. Champion du monde en titre, il devra tout de même se méfier. De l'Américain Fred Kerley (22 ans) tout d'abord, 2e meilleur performer mondial (43"70) derrière Van Niekerk (43"62). Mais aussi du Botswanais Isaac Makwala (43"84 cette saison, 44"30 en demie) et de son compatriote Baboloki Thebe (44"02 cette saison, 44"33 en demie). Meilleur temps des demies (43"89), Steven Gardiner est passé en-dessous des 44 secondes avant même la finale, établissant un nouveau record des Bahamas.

Les Français à suivre : Pierre-Ambroise Bosse, Mahiedine Mekhissi et Renaud Lavillenie

Au pied du podium aux Jeux de Rio, Pierre-Ambroise Bosse a rempli sa première mission en décrochant son billet pour la finale du 800 m. Avec une préparation perturbée par une blessure aux ischio-jambiers, Bosse n'a pas autant de repère qu'il l'aurait souhaité. "Je suis très déterminé pour la finale. Je pense que la fatigue va être inhibée", avait-il prévenu après sa demi-finale.

Pour Mahiedine Mekhissi, triple médaillé olympique et deux fois en bronze aux Mondiaux (2011/2013) sur 3000 m steeple, il n'y a qu'un objectif: "C'est revenir avec une médaille. C'est le minimum. Je vais essayer de donner le maximum pour avoir le meilleur résultat possible. Je l'ai déjà fait par le passé et je sais que je peux encore le faire." "Je crois en moi et tout est possible. Je suis moins performant que les autres années, je ne suis pas le Mahiedine de 2014, mais j'ai encore des restes", a-t-il prévenu.

De son côté, Renaud Lavillenie entend bien démontrer qu'il est encore le patron de la perche. Le recordman du monde (6,16 m) a tout gagné, sauf justement le titre mondial en plein air. Cette fois, l'Américain Sam Kendricks porte l'étiquette de favori, fort de son invincibilité depuis le début de la saison et d'un toit à six mètres. Dimanche, Lavillenie s'est rassuré en qualifications en franchissant deux barres (5,60 et 5,70 m) au premier essai. "C'est bon pour la confiance (car) ma saison n'a pas toujours été très, très facile", a indiqué le recordman du monde, "bloqué" à 5,87 m cet été après un hiver de blessures.

francetv sport @francetvsport