Christophe Lemaître
Le sprinteur français Christophe Lemaître. | Jewel Samad / AFP

Mondiaux 2017 : Christophe Lemaître et Van Niekerk en demies du 200m, Makwala forfait

Publié le , modifié le

Christophe Lemaître s'est qualifié pour les demi-finales du 200 mètres aux Championnats du monde en prenant la 3e place de sa série en 20"40, ce lundi soir à Londres. Le Français, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 sur le demi-tour de piste mais qui sort d'une saison hachée par les blessures (cuisse, mollet), a été devancé dans sa série par le Turc Ramil Guliyev (20"16) et l'Américain Ameer Webb (20"22).

Lemaître vise la finale

"Le but, c'était de pousser dans le virage mais quand j'ai voulu entamer ma ligne droite, j'étais en cycle arrière donc je n'ai pas pu accélérer comme je le fais d'habitude et c'était compliqué", a déclaré Christophe Lemaître. "C'est un problème technique. J'avais tellement envie d'envoyer que ça s'est retourné contre moi dans la 2e partie de course. Mais je sens qu'il y a plus de vitesse. Il faut juste que j'arrive à mieux contrôler ma course." Malgré cette entame délicate, Lemaître a affirmé toujours croire en son objectif d'atteindre la finale. "Je suis capable de le faire. Si j'arrive à réparer cette erreur technique, ça peut le faire", a-t-il expliqué.
Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, qui tente le doublé 200 m - 400 m, a remporté sa série en relâchant son effort en 20"16. Les demi-finales sont programmées mercredi soir à 21h55.

Makwala forfait

Le Botswanais Isaac Makwala, meilleur performeur de la saison (19"77), n'a pas pris le départ de sa série du 200 mètres, à la veille de disputer la finale du 400 mètres. "Isaac Makwala a été forfait pour raison médicale", a communiqué l'IAAF, qui renvoie à la délégation botswanienne pour des précisions. Des informations, non vérifiées, font état d'une intoxication alimentaire. En fait, si Makwala a voulu se préserver pour son duel au sommet annoncé contre le Sud-Africain Wayde Van Niekerk en finale du tour de piste, il devait présenter un certificat médical. Sinon, en vertu du règlement, il ne pouvait disputer la finale du 400 mètres. 

francetv sport @francetvsport