Mare Dibaba
L'Ethiopienne Mare Dibaba, championne du monde du marathon à Pékin | SIPA - WONG MAYE-E

Mare Dibaba (Ethiopie) remporte le marathon à Pékin

Publié le , modifié le

La dernière journée d'épreuves aux championnats du monde de Pékin a débuté, huit jours après les hommes, par le marathon féminin. Cétait la seule course disputée ce matin en Chine. Dans les rues de la ville, la victoire s'est jouée entre deux Kenyanes, une Ethiopienne et une de Bahrein, qui ont faussé compagnie à un groupe. Au sprint, l'Ethiopienne Mare Dibaba a remporté l'or en 2h27'35" devant la Kenyane Helah Kiprop et l'athlète du Bahrein Eunice Kirwa.

Les quatre femmes sont entrées ensemble dans le souterrain menant à la piste du stade du Nid d'oiseau, mais elles n'étaient plus que deux à entamer la dernière ligne droite au sprint. Auteur de l'accélération qui a lâché deux rivales, Dibaba a maintenu le rythme et l'a même augmenté pour couper la ligne la première. Et c'est encore en courant qu'elle a effectué son tour d'honneur, le drapeau de son pays sur les épaules. De l'énergie, elle en avait encore après 2h27'35 de course. A 25 ans, elle met fin à la suprématie kenyane, elle qui avait remporté le marathon de Chicago en 2014, rétroactivement après le contrôle antidopage positif de la Kenyane Jeptoo.

Double tenante du titre, Edna Kiplagat faisait partie de ce petit groupe, et pouvait donc rêver d'une troisième couronne consécutive, avant de craquer dans les trois derniers kilomètres, pour finir en cinquième position. Kirwa apporte la première médaille au Bahrein sur le marathon.