Lavillenie déception
Renaud Lavillenie. | JOHANNES EISELE / AFP

Lavillenie le maudit des Mondiaux

Publié le , modifié le

Terrible déception pour Renaud Lavillenie, battu en finale du concours du saut à la perche par Shawnacy Barber et Raphael Holzdeppe. Le surprenant Canadien, qui a été le seul à franchir une barre à 5,90m au premier essai, a devancé l'Allemand et le Français qui échoue une nouvelle fois à conquérir ce titre de champion du monde, le seul qui manque à son immense palmarès.

Champion olympique, champion du monde indoor et sept fois champion d'Europe, Renaud Lavillenie a de nouveau buté sur la seule barre qui lui résiste, celle des championnats du monde en extérieur. Deuxième en 2013, troisième en 2009 et 2011, le Français va devoir ajouter une troisième médaille de bronze à sa collection. La malédiction se poursuit...

Barber a coiffé tout le monde

L'impression visuelle était pourtant belle. Impérial lors des qualifications samedi (5,70m), impressionnant de facilité dès son premier essai en finale (5,80m), Renaud Lavillenie semblait voler vers l'or. Mais soudain, à 5,90m, une hauteur presque moyenne pour ses standards, la machine s'est enrayée. Un premier échec à 5,90m et le doute s'installe. Insidieusement. Car un rouage est venu gripper la belle mécanique. Shawn Barber, 21 ans, a mis une pression inattendue sur les épaules de l'archi-favori tricolore en franchissant 5,90m comme à la parade dès sa première tentative. Le Canadien, du haut de son insouciance, narguait les habituels ténors de la catégorie qui échouaient tous un à un sur cette barre fatidique. 

Lavillenie, par deux fois et avec deux sauts identiques, allait manquer de profondeur pour la passer quand Holzdeppe y parvenait à son troisième et dernier essai. L'Allemand, champion du monde en titre, disputait à Barber la médaille d'or mais aucun des deux perchistes ne dépassaient les six mètres, sacrant donc l'universitaire. Lavillenie, lui, devait se contenter du bronze pour la troisième fois en championnats du monde. En plus de la frustration, le Clermontois voit désormais poindre une sérieuse menace avant les J.O de Rio en la personne de ce Shawnacy Barber. Le Canadien, véritable bête de concours (il en a déjà disputé 27 cette saison) possède une technique cristalline et des nerfs d'acier. 

Le dernier essai manqué de Lavillenie en vidéo : 

Consolation pour le clan tricolore, le superbe concours de Kevin Menaldo. L'outsider des Bleus a battu son record personnel en franchissant 5,80m et il ne s'en est fallu que de quelques centimètres pour qu'il réussisse là où Lavillenie avait échoué. Les deux Français ont maintenant un an pour préparer leur revanche au Brésil... 

La réaction de Lavillenie après le concours : 

Julien Lamotte