Lavillenie, entre sentiment du devoir accompli et agacement

MONDIAUX D'ATHLÉTISME DE PÉKIN 2015 – Au micro de Nelson Monfort, Renaud Lavillenie n’a pas manqué de savourer sa qualification pour la finale mondiale du saut à la perche. A Pékin, le champion olympique français vise son premier sacre planétaire. Il espère ne pas avoir à subir les mêmes conditions d’organisation lundi. Elles "laissent à désirer", a pesté Lavillenie.

Publié le , modifié le