Giacomo Perez Dortona
Le brasseur Giacomo Perez Dortona | AFP - DPPI MEDIA - STEPHANE KEMPINAIRE

Perez Dortona en argent sur 50 brasse

Publié le , modifié le

La troisième médaille de l'équipe de France aux championnats d'Europe en petit bassin a été offerte par Giacomo Perez Dortona. Le brasseur, champion du monde à Barcelone avec le relais 4x100 4 nages en juillet, s'est arraché (26"55) pour conquérir, à la touche la médaille d'argent du 50m brasse. Pour un centième de seconde, il devance l'Irlandais Barry Murphy (26"56), et pour deux centièmes, le Suédois Johannes Skagius (26"57), alors que le titre revient au Slovène Damir Dugonjic (26"21). En revanche, le relais 4x50 nage libre mixte, dont la France était tenante du titre, a été dominé par la Russie, qui bat le record du monde en 1'29"53. La France finit en 5e place.

Elle est belle cette médaille d'argent. Giacomo Perez Dortona la savoure d'autant plus qu'il n'est pas passé loin d'avoir une saison très décevante. A Barcelone, il avait d'abord le masque, après ses éliminations en séries sur 50 comme sur 100m brasse. Aligné dans le relais 4x100m 4 nages, lors du dernier jour de compétition, il nage une course exceptionnelle, faisant jeu égal avec le champion du monde australien Sprenger, participant au sacre mondial du relais. Avec un brin de réussite puisque les Américains, premiers, avaient été disqualifiés pour départ anticipé après la fin de la course. 

Perez Dortona à la bagarre

Cette médaille d'or, il l'avait vécue pleinement, avec gourmandise, au milieu de ses coéquipiers Yannick Agnel, Jérémy Stravius et Camille Lacourt, tous déjà titrés sur le relais 4x100m de ces Mondiaux. La dernière nuit barcelonaise avait été plus douce pour lui. A Herning, il venait chercher une confirmation. Il venait faire mieux que l'an dernier à Chartres, où il avait décroché le bronze sur 100m brasse. Et il l'a fait. Auteur d'une excellente course, il s'est battu comme un beau diable pour garder un souffle d'avance sur Barry Murphy, qui avait pourtant un meilleur temps que lui cette saison. Pour un centième, le Marseillais s'empare de l'argent, l'Irlandais du bronze et le Suédois Johannes Skagius, pour deux centièmes de retard sur le Français, est au pied du podium. 

Cette médaille, conquise au courage et à la bagarre, s'est sans doute construite en grande partie à Barcelone. Au sein d'un collectif performant, le meilleur brasseur français a su trouver les ressources pour se mettre au niveau des meilleurs. A 24 ans, il l'a encore fait à Herning, en individuel.

Les Français en souffrance

Avec une équipe de France aux ambitions réduites par rapport à Chartres-2012, la semaine se révèle très difficile. L'an dernier, à domicile, l'équipe de France avait raflé les titres du 4x50 nage libre et 4x50 4 nages masculins, ainsi que les mêmes titres en mixte. A Herning, c'est beaucoup plus difficile. Sans Bousquet, Agnel, les deux Manaudou et avec une Camille Muffat beaucoup moins performante, les relais boivent le bouillon. Sur le nage libre mixte, les Tricolores ont fini à la 5e place. Et comme dans le même temps, l'équipe de Russie est euphorique dans le sillage d'un Vladimir Morozov insatiable, les Bleus ont fini à près de deux secondes des vainqueurs, qui se sont payés le luxe d'établir un nouveau record du monde (1'29"53). Italiens, Néerlandais et Allemands, qui les ont suivis dans cet ordre, n'ont pas pu passer sous la minute trente.

Pour décrocher des médailles supplémentaires, la France comptera surtout dimanche sur Jérémy Stravius et Camille Lacourt, tous deux qualifiés pour la finale du 50m dos, l'Amiénois ayant réalisé le 2e temps des demi-finales, le Marseillais le 7e. "J'étais un peu fatigué aujourd'hui donc je suis content de participer à cette finale", déclarait Lacourt. "L'état de forme est changeant selon les jours, j'espère que demain sera un jour meilleur pour essayer d'accrocher un podium. J'aimerais être dans la bagarre pour la troisième place parce que ça va être serré..." Pour Stravius, l'ambition est supérieure: "J'ai géré ma course pour en garder un peu sous le pied pour demain mais ça reste une belle course. J'ai beaucoup regardé l'écran dans le dernier 25m. Si je peux répéter cette course demain en améliorant mon finish je pense que je ne serai pas loin du titre."

Romain Barnier, entraîneur en chef de l'équipe de France, ne nie pas les difficultés de son collectif à Herning: "On s'attendait à un petit mieux de certains résultats. L'entrée de la  compétition a été décevante, on n'était pas très guerrier le premier matin, on  a été boxé à droite à gauche par beaucoup de pays, notamment les pays de l'est  qui ont faim. Certains jeunes pourraient être plus agressifs dans la compétition,  certains expérimentés pourraient donner de meilleures choses". Heureusement, il y a Jérémy Stravius: "C'est un monstre du 100 m dos en petit bassin. Il se sent investi par  l'équipe, à chaque fois qu'on lui demande, il fait les relais. Il montre  l'exemple en étant quasiment le premier à la piscine et en repartant le dernier  et en multipliant les courses. On grandit grâce à lui dans cette équipe.  J'espère que les jeunes voient ce que je vois".

Résulta​ts

    Messieurs:
    . 100 m nage libre
    1. Vladimir Morozov (RUS)         45.96
    2. Daniil Izotov (RUS)            46.41
    3. Marco Orsi (ITA)               46.49
  
    . 1.500 m nage libre
    1. Gergely Gyurta (HUN)        14:30.26
    2. Pal Joensen (FRO)           14:35.99
    3. Gabriele Detti (ITA)        14:36.43
  
    . 200 m papillon
    1. Velimir Stjepanovic (SRB)    1:51.27
    2. Pawel Korzeniowski (POL)     1:51.36
    3. Nikolay Skvortsov (RUS)      1:51.62
  
    . 50 m brasse
    1. Damir Dugonjic (SLO)           26.21
    2. Giacomo Perez Dortona (FRA)    26.55
    3. Barry Murphy (IRL)             26.56
  
    Dames
    . 100 m 4 nages
    1. Ruta Meilutyte (LTU)           57.68
    2. Katinka Hosszu (HUN)           57.96
    3. Siobhan-Marie O'Connor (GBR)   58.26
  
    . 400 m libre
    1. Mireia Belmonte Garcia (ESP) 3:56.14
    2. Lotte Friis (DEN)            3:58.35
    3. Federica Pellegrini (ITA)    3.58.90  
  
    . 50 m dos:
    1. Simona Baumrtova (CZE)         26.26
    2. Aleksandra Urbanczyk (POL)     26.31
    3. Michelle Coleman (SWE)         26.67
  
    Mixte:
    . 4 x 50 m libre
    1. Russie                       1:29.53
    (Serguei Fesikov, Vladimir Morozov, Rozaliya Nasretdinova et Veronika  Popova)
    2. Italie                       1:30.26
    (Luca Dotto, Marco Orsi, Silvia Di Pietro et Erika Ferraiolo)
    3. Pays-Bas                     1:30.62
    (Inge Dekker, Mike Marissen, Sebastiaan Verschuren et Ranomi Kromowidjojo)

Vidéo: Giacomo Perez Dortona prend l'argent 

Vidéo: La joie de Perez Dortona après sa 2e place

Championnats d'Europe de Natation