Agnel, Manaudou, Gilot, Stravius Barcelone 2013
Yannick Agnel, Florent Manaudou, Fabien Gilot et Jérémy Stravius lors du sacre mondial du relais 4x100m nage libre en 2013 | AFP - LLUIS GENE

Les grands moments de l'Euro à ne pas rater

Publié le , modifié le

Les championnats d'Europe de Berlin devraient proposer un plateau relevé. Entre le duel franco-russe sur le sprint, les attentes autour de la Suédoise Sarah Sjostrom ou la Lituanienne Ruta Meylutite sans oublier "la belle des bassins" Federica Pellegrini, les performances des relais français, cet Euro nous promet quelques grands rendez-vous. Voici ceux qu'il ne faudra pas rater.

Lundi 18 août

4x100m nage libre masculin

Champion olympique et champion du monde en titre, le relais tricolore masculin sera le grandissime favori dans le bassin de Berlin. Les quatre hommes dorés à Barcelone, Florent Manaudou, Fabien Gilot, Jérémy Stravius et Yannick Agnel - si celui-ci est retenu car il n'a terminé que 6e à Chartres et est donc potentiel remplaçant - seront présents pour conserver le titre acquis à Debrecen. Il y a deux ans, seul Jérémy Stravius était de l’aventure, les trois autres, Alain Bernard, Amaury Leveaux et Frédéric Bousquet sont aujourd’hui retraités.

Mardi 19 aout

100m brasse femme

Cela devait être l’un des duels de ce championnat. Yuliya Efimova la Russe face à la Lituanienne Ruta Meiltutyte. Elles s’étaient partagée les titres à Barcelone. Malheureusement pour le spectacle, heureusement pour le sport, Efimova, prise par la patrouille – elle a été suspendue 16 mois pour un contrôle positif à un stéroïde – ne sera pas là. Elle laisse la Lituanienne, meilleure performeuse mondiale (1’05’’63) et championne du monde en Espagne, seule. La Danoise Rikke Pedersen (3e MPM) et la Britannique Sophie Taylor tenteront de jouer les trouble-fêtes.

Mercredi 20 aout

200 m nage libre homme

Beau duel en perspective sur 200m nage entre Yannick Agnel (à gauche) et Paul Biedermann (à droite)
Beau duel en perspective sur 200m nage entre Yannick Agnel (à gauche) et Paul Biedermann (à droite)

Sur 200m nage libre, Yannick Agnel est champion olympique et champion du monde en titre. Il ne lui manque plus que ce titre de champion d’Europe. Un vide qu’il faudra combler ce mercredi 19 août. Meilleur européen sur la distance, il devra se méfier du revenant l’Allemand Paul Biedermann, détenteur du record du monde depuis les Mondiaux à Rome en 2009 – record établi avec combinaison -, qui aura envie de briller devant son public.

100m nage libre femme

La nageuse suédoise Sarah Sjöström
La nageuse suédoise Sarah Sjöström

Sarah Sjöström, la Suédoise, pourrait être une des grandes dames de ce championnat d’Europe. Championne d’Europe en titre, à 20 ans, elle arrive à Berlin auréolée de la meilleure performance mondiale de l’année (52’73). Elle est la seule européenne sous les 53 secondes cette saison. Elle devra faire face notamment à la Néerlandaise Femke Heemskerk.

Jeudi 21 août

50m dos homme

Camille Lacourt forfait, Jérémy Stravius va porter seul les espoirs du dos tricolore. Vice-champion du monde sur 50m et médaille de bronze sur 100m, Stravius va devoir élever son niveau, lui qui n’a que la 4e meilleure performance européenne derrière Lacourt, le Russe Vladimir Morozov et l’Italien Niccolo Bonacchi.

Vendredi 22 août

100m papillon femme

Sarah Sjöström la Suédoise (premier plan) et la Danoise Jeannette Ottesen Gray (second plan) devraient se livrer un beau duel sur 100m papillon
Sarah Sjöström la Suédoise (premier plan) et la Danoise Jeannette Ottesen Gray (second plan) devraient se livrer un beau duel sur 100m papillon

Attendue en nage libre, Sarah Sjöström l’est aussi sur le 100m papillon. Championne du monde en 2009 et en 2013, la Suédoise sera la grande favorite à Berlin. Son duel avec la Danoise Jeanette Ottesen-Gray promet. Les deux occupent les deux premières places au bilan mondial cette saison. Et quand on sait que la quatrième meilleure performeuse est la néerlandaise Inge Dekker, cette finale du 100m papillon sera forcément un des grands moments de cet Euro. Avec pourquoi pas, la barre des 56 secondes à l’horizon (le record du monde est la propriété de l’Américaine Dana Vollmer en 55’98).

Samedi 23 août

200m nage libre femme

Charlotte Bonnet va devoir assumer seule sur le 200m nage libre et se méfier notamment de Federica Pellegrini (ici au second plan)
Charlotte Bonnet va devoir assumer seule sur le 200m nage libre et se méfier notamment de Federica Pellegrini (ici au second plan)

La championne olympique Camille Muffat ne sera pas là, les chances françaises reposeront sur les épaules de Charlotte Bonnet, deuxième derrière Muffat à Chartres aux France. La Niçoise aura fort à faire face à Sarah Sjostrom, meilleure performeuse mondiale de la saison, Federica Pellegrini, recordwoman du monde ou encore la Britannique Slobhan-Marie O’Connor, 5e des bilans mondiaux en 2014.

Dimanche 24 août

50m nage libre

La France contre la Russie, voici le duel sur ce 50m nage libre masculin. Florent Manaudou face à Vladimir Morozov. Le champion olympique de Londres contre le vice-champion du monde de Barcelone, les deux meilleurs performeurs européens de la saison. Avec cinq Russes parmi les dix meilleurs chronos européens, Manaudou pourrait se sentir un peu seul. On guettera aussi les premiers pas au niveau européen Français Nosy Pelagie, vice-champion de France derrière Manaudou à Chartres.

4x100m 4 nages hommes

Le feu d’artifice pour la délégation française ? Dernière épreuve de cet Euro, le 4x100m 4 nages masculin pourrait bien offrir un dernier titre européen aux Bleus. Pourquoi ? Parce que l’an dernier à Barcelone, Camille Lacourt, Giacomo Perez-Dortona, Jérémy Stravius et Fabien Gilot se couvraient d’or suite à la disqualification des Américains. Sans Lacourt, ils vont devoir changer la formule, en espérant qu’elle reste gagnante.

Benoit Jourdain @BenJourd1

Championnats d'Europe de Natation