Le relais français un peu trop court

Le relais français un peu trop court

Publié le , modifié le

Les Français Jérémy Stravius, Yannick Agnel, Lorys Bourelly et Clément Mignon se sont classés 4e de la finale du relais 4x200m derrière l'Allemagne, emmené par un énorme Eric Biedermann, la Russie et la Belgique.

On ne va pas refaire la course mais on pourra toujours se demander à quelle place se serait classée la France si Gregory Mallet avait été aligné dans ce relais à la place de Lorys Bourelly. Ce dernier a nagé un peu en deça de ses standards et perdu de précieux dixièmes qui auraient pu peser lourd dans la balance finale. Bien lancé par Stavius et ses coulées magiques, le relais tricolore avait deux longueurs d'avance sur la concurrence à mi-course grâce à l'effort de Yanick Agnel. Parti en 3e position, Bourelly voyait les Russes et les Allemands revenir en flèche et quand il passait le "témoin" à Clément Mignon, il était déjà trop tard.

Parti en chasse du Russe Sukhorukov, Eric Biedermann retrouvait subitement toute sa puissance pour fondre sur sa proie et terminer en boulet de canon grâce au meilleur temps, et de loin, de tous les finalistes (1'44''95). Sa défaite en finale du 200m nage libre face au Serbe Stjepanovic était oubliée et pardonnée par un public berlinois en feu. Au final, le quatuor allemand conservait son titre en s'imposant en 7'09''00 devant la Russie  (7'10''29), la Belgique prenant la 3e place (7'10''39).

La finale du 4x200m en vidéo : 

Julien Lamotte