Camille Lacourt médaille d'or 50 m dos Budapest 2010
La joie de Camille Lacourt qui obtient sa deuxième médaille d'or des Championnats d'Europe. | AFP - Joe Klamar

Lacourt: "Une semaine magique"

Publié le , modifié le

Le Français Camille Lacourt prend progressivement conscience qu'il vit une "semaine magique" dans l'eau avec deux titres de champion d'Europe, sur 100 m dos et sur 50 m dos, mais aussi en dehors du bassin avec un statut de star en devenir. Le "beau gosse" marseillais de 25 ans, aux yeux bleus et sourire ravageur, a éclaboussé le 50 m dos ce jeudi en échouant à seulement 3/100 du record du monde (24.07 contre 24.04).

Avez-vous conscience des moments que vous vivez actuellement ?
"C'est une semaine magique. C'est le top. J'aime bien cette habitude (de gagner). Je prends du plaisir et je me régale. Deux titres, c'était l'objectif. C'est pour ces résultats qu'on s'entraîne. Ces deux titres représentent à peu près le même bonheur. Le 100 m c'est une distance olympique donc c'est important mais sur le 50 m, je touche à 3/100 du record du monde, alors je ne sais pas lequel choisir. Aujourd'hui (jeudi), c'est d'abord un bonheur égoïste quand je touche mais ensuite je pense à Jérémy (Stravius, 5e) qui se rate un peu. C'est dommage."

Pouvez-nous raconter ces 24 secondes de course ?
"Le départ, mon point faible, s'est bien passé. Il fallait le réussir et enchaîner avec une bonne coulée. Mais je savais aussi qu'après il ne fallait rien lâcher. Je sais que je suis devant mais je reste concentré pour viser le chrono."

Sentiez-vous que le record du monde est à votre portée ?
"J'avais en tête le record (du monde) car en demi-finale mercredi je ne suis pas bien sur les 25 premiers mètres et je fais 24.30. Mais je n'ai pas de regret. Ces records du monde font rêver mais il faut dès à présent remettre les choses dans l'ordre."

Et puis il y aussi toutes ces allusions et ces questions sur votre côté +beau gosse+. Comment vivez-vous cela ?
"Je ne sais pas, je suis là (à Budapest), pas en France. Mes parents m'en ont parlé. Ma mère m'a gentiment charrié sur le +buzz+. Mais je reste dans ma bulle, concentré."

Quel est l'avenir maintenant ?
"Je vais faire un break (vendredi) et après me concentrer sur le relais 4x100 4 nages qui vaut de l'or. La semaine prochaine, j'irai me relaxer et partirai en vacances. Je digèrerai tout ça à ce moment-là. J'ai montré que je serai présent dans les prochains grands rendez-vous. Je dois aussi travailler le 200 m. Je n'ai pas encore assez bien assimilé cette distance. C'est long ! Je n'ai pas la même nage que sur 100 m. Je vais continuer à progresser et à travailler pour le véritable objectif: Londres (JO-2012)."

Pensez-vous que votre statut va changer ?
"C'est sympa d'être attendu. Les gens veulent me battre, c'est un défi pour moi. C'est bien de voir les autres se battre pour être deuxièmes. Le Britannique Tancock (détenteur du record du monde) commence à changer par rapport à l'an passé. Là, en chambre d'appel, il me cherche du regard. Il essaie de me faire douter. Les entraîneurs étrangers commencent à venir me féliciter dans le bus, quand je suis à table. Heureusement, avec mon niveau d'anglais, ça s'arrête vite. Mais il faut faire +attention au melon+."

AFP

Championnats d'Europe de Natation