Camille Lacourt poing levé Budapest 08 2010
La joie de Camille Lacourt | AFP - ATTILA KISBENEDEK

Lacourt: "C'est magique !"

Publié le , modifié le

Camille Lacourt a décroché sa première médaille d'or à 25 ans sur 100 m dos, signant au passage la deuxième meilleure performance de tous les temps. "C'est magique !" a lancé l'élève de Romain Barnier à Marseille, qui s'est du même coup emparé du record d'Europe de la distance (52.11).

Comment avez-vous vécu cette course de folie ?
"C'est super génial et à l'arrivée c'est magique ! D'être si loin devant, ça donne des ailes et après c'est une explosion de joie. Dans l'eau je sens que je vais vite mais je ne pensais pas aussi vite. J'ai pris énormément de plaisir. Ca s'est parfaitement passé. Je me suis dit: j'ai réussi ! Après c'est plein d'émotions qui rentre. Je pensais faire moins de 52.55 mais je ne pensais pas nager aussi vite."

Vous avez battu le record d'Europe et signé la deuxième meilleure performance de tous les temps. Réalisez-vous ce que vous venez de faire ?
"Je n'arrive pas encore à réaliser (record du monde à l'Américain Aaron Peirsol 51.94, ndlr). Je l'avais dans un coin de ma tête depuis les demi-finales, ce chrono. Je me suis dit que peut-être un jour j'arriverai à l'attraper. Mais je voulais me concentrer sur ma course, je voulais toucher devant. Alors c'est que du bonheur. Je suis sur un petit nuage, je vais essayer d'en redescendre ce soir. Je n'ai jamais cru que j'arriverais un jour à ce niveau de performance. Je savais que j'avais un potentiel. La quête du sport de haut niveau, c'est d'arriver à son maximum. Je veux devenir un des meilleurs dossistes du monde. Pour l'instant on est sur la bonne route."

Vous avez 25 ans. Comment expliquez-vous d'avoir percé si tard ?
"Il me manquait beaucoup de maturité. Et je n'arrivais pas à trouver le coach avec qui m'exprimer pleinement. J'ai fait aussi des concessions. Plus l'objectif devient grand, plus le choix de vie est différent. J'ai changé cette folie que j'avais, j'étais trop fêtard. Je suis plus concentré sur les entraînements. (A Budapest), j'ai appris à gérer le stress, l'attente. J'ai pris énormément de plaisir. Ces trois épreuves ont été géniales."

AFP

Championnats d'Europe de Natation