Natation Gilot Fabien arrivée Bernard Alain Championnats de France 04 2010
Fabien Gilot aux côtés d'Alain Bernard | AFP - Stéphane Danna

Gilot roi du 100 mètres

Publié le , modifié le

Le Français Fabien Gilot a remporté, en 48 sec 65, le 100 m libre, principal rendez-vous de l'Open de Paris de natation tandis que l'Américain Michael Phelps, octuple médaillé d'or aux JO-2008 mais novice sur la distance, a pris la 8e place (49.70).

Ce n'est pas tous les jours que l'on bat Phelps, octuple champion olympique aux JO-2008 et novice sur la distance, et Cielo, champion olympique 2008 du 50 libre et double champion du monde 2009 (50 et 100 m libre). "C'est bien de toucher devant quand on regarde le plateau même si Michael (Phelps) n'est pas encore un grand spécialiste. Cesar (Cielo), on connaît sa valeur, et Alain (Bernard) était là ce matin. J'ai emmagasiné énormément d'expérience. Je suis super content", s'est réjoui le Marseillais, non-qualifié pour la distance-reine pour les Europe de Budapest (9-15 août). Avec son compatriote Yannick Agnel (17 ans), deuxième ex aequo avec l'Américain Nathan Adrian (48.83) et pour la première fois sous les 49 secondes, Gilot était à peu près le seul satisfait de cet aller-retour, malgré un mauvais virage à mi-course.Dans le camp des déçus, Phelps d'abord, auteur d'un chrono de 49 sec 70, loin de son record personnel (47.51), réussi lors du relais olympique de Pékin. "Ce n'est pas terrible. J'ai eu peu de temps entre mes deux courses (ndlr: il avait remporté le 200 m papillon auparavant). Je suis déçu mais cela montre où j'en suis et le travail que j'ai encore à faire", a expliqué l'Américain, qui n'avait pas nagé cette distance depuis le relais des Mondiaux-2009.

Bernard out

"J'aurais aimé être sous les 49 secondes. J'ai essayé de suivre César (Cielo) dans les premiers 50 m", a ajouté le nageur de Baltimore attendu dimanche sur 200 m libre et le 200 m 4 nages, distances dont il est champion olympique en titre. Cielo n'était pas plus heureux. "C'est une mauvaise course, je ne suis pas content. J'ai du mal à mettre en place ma nage. Mais il me reste le 50 m libre (dimanche). Je pense que ça se passera mieux", a espéré le Brésilien. Les "stars" françaises n'étaient pas en reste après cette chaude journée. Alain Bernard, le champion olympique du 100 m libre et auteur du meilleur temps de l'année (48.32), avait échoué à se qualifier pour cette finale en signant le 18e temps des séries (50.44). "Je me suis senti très mal. Au bout de 15 mètres, j'ai eu mal aux jambes. Un 100 m c'est délicat et quand on ne se sent pas bien c'est frustrant. Les sensations du jour ne sont pas là", avait justifié l'Antibois. Amaury Leveaux (15e/50.33) et Frédérick Bousquet (19e/50.53) avaient subi le même sort également.

Réaction
Yannick Agnel (2e du 100 m libre): "Je suis  vraiment content de faire moins de 49 et mon meilleur temps (48.83). C'est  génial. Je n'étais pas aussi détendu que ce matin (en séries) et dans l'eau ce  n'était pas la même chose. C'était beaucoup plus dur. Les derniers mètres  c'était assez costaud. Dans la chambre d'appel, j'ai essayé de faire genre  +j'étais pas trop tendu+ mais c'était compliqué. J'ai pris beaucoup plus de  plaisir à nager ce matin. (200 libre dimanche face à Phelps) Je n'ai aucune  appréhension particulière. Aujourd'hui (samedi) ça met en confiance par rapport  à demain (dimanche). Et ça donne surtout envie de dormir, beaucoup!"

AFP

Championnats d'Europe de Natation