Biedermann départ Euro 082010
L'Allemand Paul Biedermann | AFP - ATTILA KISBENEDEK

Biedermann se refait la cerise, Halsall en patronne

Publié le , modifié le

Privé d'or par Agnel sur le 400 m, Biedermann a pris sa revanche en remportant le 200 m haut la main. Touché dans son estime, l'Allemand a réalisé la course sans faute même s'il n'est pas satisfait de son temps. Le Russe Nikita Lobintsev et le Néerlandais Sebastiaan Verschuren complètent le podium. Faute de minima, Agnel était lui absent de cette compétition.

Depuis sa défaite lors du 400 m, Paul Biedermann était attendu au tournant dans son pays. Superstar en Allemagne, le champion du monde du 200 et du 400 ne pouvait pas quitter la Hongrie sans titre sous peine de lynchage médiatique à son retour. Grandissime favori du 200 m, Biedermann a survolé les débats malgré un temps moyen. L'or est à son cou. L'honneur est sauf. "C'était une course difficile. Je ne suis pas content de mon temps mais c'est une médaille d'or et je la prends, a-t-il confié après sa course. Il y avait de la pression en Allemagne, je devais absolument m'imposer. Budapest ne restera pas comme un grand cru pour moi."

Pour Yulia Efimova, vice-championne du  monde, la Hongrie est une nouvelle confirmation de son talent. Intouchable dans cette nage, la Russe a remporté le titre de championne d'Europe du 100 m en devançant  la Danoise Rikke Moeller Pedersen et la Suédoise Jennie Johansson, qui se partagent la médaille d'argent. Avec un chrono de 1 min 06 sec 32/100, Efimova, championne du monde en titre  du 50 m brasse et championne d'Europe du 200 m brasse, a devancé les deux  nageuses, qui ont touché le mur dans le même temps (1:07.36).

Dans le catégorie reine du 100 m nage libre, l'Anglaise Fransceca Halsall a mis le feu au bassin. Médaillée d'argent aux Mondiaux 2009, la nageuse de Liverpool a mis toute la concurrence d'accord en 53"58. La différence s'est faite dans la première longueur grâce à un départ canon qui laissait sur place la Bélarusse  Aleksandra Herasimenya et la Néerlandaise Femke Heemskerk, finalement 2e et 3e. La N.1 européenne, la Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo, avait dû déclarer  forfait avant la course. Chauffé à blanc, le public hongrois a fini par exulter lors du 200 m 4 nages promis à leur compatriote Laszlo Cseh. Survolté lui aussi, il a conservé son titre européen devant l'Autrichien Markus Rogan et le Britannique Joe Roebuck.

Voir la video

Voir la video

Championnats d'Europe de Natation