Mélanie Hénique
La nageuse française Mélanie Hénique | DPPI - STEPHANE KEMPINAIRE

Berlin : Hénique, quand papillon rime avec déception

Publié le , modifié le

Finaliste du 50m papillon, la Française Mélanie Hénique a eu du mal à cacher sa déception à la fin de la course. Sa septième place ne la satisfaisait pas du tout et même s’il lui reste encore le 100m, le moral était atteint ce mardi soir.

La zone mixte offre parfois des moments touchants. L’embrassade entre la jeune Mélanie Hénique, 21 ans, et Jérémy Stravius, 26 ans, en était un. Les deux nageurs qui s’entraînent ensemble à Amiens ont échangé quelques mots. La première a félicité le dossiste médaillé d’argent sur 100m quand le second a cherché a consolé sa partenaire d’entraînement. "Désolé", lui a-t-il soufflé dans un sourire de compassion, sentant bien que la médaillée de bronze de Debrecen et Shanghai était encore sous le coup de cette septième place et de cette finale ratée. "Je ne comprends pas trop, je suis dans le même état de forme qu’hier, je pars bien sur le premier 15 mètres et le premier 25… Puis après quelque chose se passe, mais je ne comprends pas trop", déclare-t-elle. Ce quelque chose paraît bien abstrait même si elle pointe son "manque de force et d’entraînement dû aux blessures depuis le début de saison".

Encore le 100m

Barragiste heureuse pour accéder en demi-finale à Barcelone l'an dernier, l’heure n’était pas aux sourires ce mardi soir. Déçue et marquée, elle avait du mal à croire en ses propres paroles. "Il va falloir aller de l’avant… Il me reste le 100m papillon (les séries débutent jeudi, ndlr). Accrocher au moins une demi-finale ou même une finale serait génial", annonce-t-elle, mais le cœur n’y est pas vraiment. Cette distance qu’elle maîtrise moins et qu’elle a beaucoup travaillé cette saison, au point de délaisser ce 50m. "C’est peut-être ce qui me fait fléchir aujourd’hui", ajoute-t-elle. "C’est dommage, j’ai tout donné cette année. Je ne suis pas satisfaite mais je n’ai aucun regret", conclut-elle avant de filer. Une maigre consolation dont elle devra pourtant se contenter. 

Vidéo : la finale du 50m papillon

Championnats d'Europe de Natation